Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Courchevel : l'avenir du tourisme en jeu dans la luxueuse station de ski de Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Courchevel 1850, Saint-Bon-Tarentaise, France

Un triangulaire se joue dimanche pour succéder à Philippe Mugnier qui ne se représente pas à Courchevel (Savoie). Le prochain maire devra tirer les leçons d'une pandémie qui remet en cause le modèle touristique axé sur l'étranger. En jeu aussi, une station plus éco-responsable.

Office de tourisme.
Office de tourisme. © Radio France - Christophe Van Veen

Qui va prendre les rênes du Saint-Tropez des Alpes ? Il faut imaginer une commune de 2400 habitants avec un budget de fonctionnement de 28 millions d'euros ! 

La station de Tarentaise qui regroupe cinq villages est à prendre. Le maire Philippe Mugnier ne se représente pas après un unique mandat. Jean Yves Pachod faisait partie de la liste battue de 40 voix par Mugnier il y a 6 ans et il pourrait bien avoir sa revanche, confiant après un score de 46 , 8 % au premier tour. En deuxième position, Jean-Marc Belleville (27 , 4%). Et troisième, Isabelle Monsenego (25,7 %).

A noter la très belle participation du premier tour : 58,5 % ! C'est très au-dessus de la moyenne nationale. Signe que la population a conscience des enjeux de cette élection. 

L'office de tourisme sera transformé

En 2023, Courchevel va accueillir les championnats du monde de ski alpin. La station n'a pas le droit de rater cette opportunité sportive et médiatique. Le futur maire aura fort à faire. Courchevel bénéficie d'une réputation mondiale,  mais "il ne se passe plus grand chose avec l'office de tourisme. Or c'est vital." tacle Jean-Yves Pachod. Sa première mesure, s'il est élu dimanche, sera de nommer un directeur dans cette institution qui en a vu passer deux en deux ans. "Il faut tout de suite faire la promotion de l'hiver prochain en tenant compte de la pandémie."

60 % de la clientèle haut-de-gamme de Courchevel est étrangère. Une aubaine pendant de nombreuses années... jusqu'à ce que la Covid-19 cloue les avions au sol. Les étrangers vont-ils revenir l'hiver prochain ? Il y a urgence à s'en préoccuper. 

En attendant 2023 et les mondiaux à domicile, Alexis Pinturault, champion emblème de Courchevel. Son père Claude, hôtelier, est sur la liste Pachod.
En attendant 2023 et les mondiaux à domicile, Alexis Pinturault, champion emblème de Courchevel. Son père Claude, hôtelier, est sur la liste Pachod. © Maxppp - Maxppp

Le constat est partagé par les deux autres candidats. Jean-Marc Belleville veut que l'office de tourisme serve d'accueil et d'animation et bénéficie par ailleurs d'une autre partie "plus punchy qui s'occupe du marketing." Comme ses concurrents, le retraité des finances publiques mise sur les quatre saisons. Il imagine "des tyroliennes innovantes, developper le golf, remettre des cours de tennis."

Isabelle Monsenego imagine une "Destination Montagne", plus seulement une station de ski. Elle pense qu'on devrait viser "les CSP+ en France", elle aussi, pour être moins dépendant du contexte international. 

Concernant la gouvernance de "Courchevel Tourisme", l'avocate,  aiguillon de cette campagne, redoute que le tourisme soit capté "par quelques propriétaires et hôteliers fortunés triés sur le volet". Accusations ou insinuations qui ont le don d'agacer Jean-Yves Pachod, moniteur de ski et loueur de meublés, natif de Courchevel. "Quand on vient de l'extérieur comme elle, on fait profil bas au lieu d'agiter sans cesse ce style de polémiques. Ce qu'est devenu Courchevel a été créé par des montagnards, des gens d'ici, visionnaires, courageux, ambitieux. Il n'y a aucun problème de conflits d'intérêt."   

Station de luxe. Courchevel doit se réinventer.
Station de luxe. Courchevel doit se réinventer. © Radio France - Christophe Van Veen

Courchevel va développer le câble... des remontées mécaniques

Toutes les stations des pays de Savoie ont vu éclore des projets plus éco-responsables durant cette campagne électorale 2020. Prise de conscience ou adaptation à la demande du marché ? Toujours est-il que la richissime Courchevel a les moyens financiers de réussir cette transition écologique avec un axe majeur : le transport par câble. 

Jean-Yves Pachod n'en peut plus des 7 à 8.000 véhicules qui montent et qui descendent dans les différents hameaux, quotidiennement. "C'est insupportable. Il faut un transport par câble depuis la vallée, depuis Bozel. Cela fait trente ans qu'on en parle. Et ça va se faire. Je le pense. Même si ça va effectivement coûter très cher. C'est une nécessité. Un transport qui ouvre très tôt et qui ferme tard. Tout le monde le réclame. Les moniteurs, les saisonniers, les clients."

Le câble, on le retrouve dans les trois programmes des candidats. Jean-Marc Belleville y rajoute "un nouveau parking avec des navettes propres, sans émission de CO2, qui montent les skieurs. Courchevel ne peut plus miser seulement sur le ski. Il y a un besoin d'air pur, et notre cadre magnifique s'y prête." 

Réussir la transition écologique est un chantier majeur du futur maire. Isabelle Monsenego est la seule à mentionner noir sur blanc "le réchauffement climatique" dans son programme. Le transport ne règlera pas tout. Il faut selon elle "développer des activités plus éco-responsables".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu