Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Municipales en Franche-Comté : les Carnets de campagne de France Bleu Belfort Montbéliard

Municipales à Danjoutin : la ville comme laboratoire écologique ?

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Avant les élections municipales, France Bleu Belfort Montbéliard passe chaque jour les enjeux des communes à la loupe. Septième étape : Danjoutin, ville étiquetée écolo depuis plus de 15 ans. Deux candidatures vont s'y affronter lors de cette élection municipale 2020.

Un peu moins de 4000 habitants vivent à Danjoutin
Un peu moins de 4000 habitants vivent à Danjoutin © Radio France - Wassilla Guittoune

Dans cette ville d'un peu moins de 4.000 habitants, limitrophe de Belfort, la mairie était tenue depuis 2001 par un élu Europe-Ecologie-les-Verts. Daniel Feurtey, après 19 ans comme maire vert, range son écharpe. C'est Emmanuel Formet, son actuel adjoint aux finances qui prend le relais. Il sera l'héritier de la précédente mandature : "Nous voulons continuer ce qu'ont fait les équipes de Daniel Feurtey depuis 19 ans. Je le fais pour ma part depuis 12 ans, je ne veux pas laisser tomber tous les développements qui ont été faits dans l'approche développement durable". Face à lui, Emmanuel Dessaint, à la tête d'une liste citoyenne affirme avoir "l'écologie dans son ADN".

100 arbres plantés chaque année

Pour appuyer son propos, Emmanuel Formet, qui est par ailleurs cadre chez General Electric dans la branche turbines à gaz, prend l'exemple de "tout ce qu'on a ce qu'on a fait sur les incroyables comestibles : la commune a soutenu cette initiative où des particuliers mettent devant chez eux des petits jardins. Tout le monde a le droit de se servir de la salade, prendre de la menthe. Il y a également les jardins au pied d'immeubles avec aussi des des composteurs collectifs". Pour continuer sur cette lancée, il propose de planter une centaine d'arbre chaque année pendant le mandat sur le la commune, un repas bio et végétarien à la cantine chaque semaine, ou encore prendre l’arrêté anti-glyphosate.

L'écologie dans l'ADN

Chez son opposant, Emmanuel Dessaint, à la tête d'une liste citoyenne baptisée "Élan Citoyen" on ne veut pas faire de l'écologie "un étendard". Sur les programmes, pas de trace de proposition verte car le vert "est inscrit dans notre ADN. On est responsables, on aura l'écologie dans tous les thèmes de notre projet tout au long du mandat. Élan citoyen pour Danjoutin ne compte pas porter l'écologie en étendard, ça veut dire qu'on ne compte pas surfer sur la vague, sur la mode écologique du moment."

La démocratie participative au cœur des débats

Ce cadre dans la filière automobile, installé depuis 6 ans à Danjoutin refuse que sa ville devienne une ville "laboratoire". Emmanuel Dessaint, fait, entre autres, référence au projet porté par Emmanuel Formet. Celle d'une assemblée communale : "Tout le monde pourra s'exprimer, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui lors d'un conseil municipal. Un conseil municipal est très réglementé et les citoyens ne peuvent pas intervenir lors des débats. Ils ne peuvent le faire qu à la fin si le maire leur donne l'autorisation. Donc on a décidé de prendre l'exemple sur la commune de Saillans dans la Drôme qui pratique depuis 6 ans une démarche de démocratie participative. Ils sont allés jusqu'à l'appliquer au Plan Local d'Urbanisme (PLU) c'est-à-dire qu'ils ont passé 6 mois ou un an effectivement à repenser leur PLU avec différents groupes de travail composés de citoyens".

"Je n'y crois pas beaucoup", réplique Emmanuel Dessaint, "pour la simple et bonne raison que la majorité des habitants que nous avons rencontrés n'ont pas eu le sentiment d'avoir été consultés sur les coupures d'éclairage public la nuit, au même titre que la protection des riverains à proximité de la ligne Belfort-Delle". Lui propose de "délocaliser les conseils municipaux. Une fois par an au minimum les conseils municipaux se passent dans les quartiers".

Le vivre ensemble

Emmanuel Dessaint, à la tête de la liste "Élan Citoyen", préfère s’attarder sur l'un des axes de sa campagne "le vivre ensemble". "Un actif sur 6 est au chômage à Danjoutin. Cela peut être une composante de l'isolement. 1.000 ménages sont concernés par la problématique des familles monoparentales. Pour répondre à cette problématique d'isolement, on a voulu créer une plateforme d'entraide citoyenne. On considère aujourd'hui qu'il est possible de remettre les personnes sur les rails d'une vie sociale meilleure si on leur donne les moyens, le petit coup de pouce. Cette plateforme, installée au centre bourg, aura pour but de de proposer un panel de services bénévoles. Par exemple, la rédaction d'une lettre de motivation, d'un CV : c'est quelque chose qui peut être parfois perçu comme extrêmement compliqué pour certaines personnes, mais plus simple pour d'autres".

Pour soutenir ces personnes dans le besoin, la liste d'Emmanuel Formet "Danjoutin Ensemble", toujours sur la lancée écologique, propose de créer un appartement pour apprendre à économiser sur le budget en gaspillant moins d’énergie, ou encore encourager l'implantation de boutiques d'échanges et de troc.

Carnets de campagne à Danjoutin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu