Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Dax : Elisabeth Bonjean présente sa liste

-
Par , France Bleu Gascogne

C'est au tour de la maire sortante de Dax, Elisabeth Bonjean, de présenter ce jeudi soir sa liste pour les prochaines municipales. Une liste renouvelée de moitié.

La liste d'Elisabeth Bonjean présentée dans la salle Amélie Charrière de Dax.
La liste d'Elisabeth Bonjean présentée dans la salle Amélie Charrière de Dax. © Radio France - PF

Coup d'envoi officiel de la campagne d'Elisabeth Bonjean pour les municipales à Dax ce jeudi soir. La maire sortante a présenté ses colistiers lors d'une première réunion publique, dans une salle Amélie Charrière pleine à craquer. Une liste composée de 18 femmes et 17 hommes avec une moyenne d'âge de 51 ans. Sur cette liste, il y a 18 nouveaux candidats et 17 élus sortants.

La liste "Dax en commun" menée par Elisabeth Bonjean.
La liste "Dax en commun" menée par Elisabeth Bonjean. - Dax en commun

Socialistes, communistes, société civile

Quant à la composition politique de la liste, elle n'a pas été annoncée. Les observateurs auront compté quatre communistes encartés parmi les candidats. A la louche, une dizaine de socialiste et aucun membre d'un parti écologiste. Et si on utilise l'expression "à la louche" pour évoquer les candidats appartenant au Parti Socialiste, c'est que la maire sortante a refusé de les décompter. Elle l'avait dit au moment de l'annonce de sa candidature, Elisabeth Bonjean se présente cette fois-ci sans étiquette. Elle a quitté le PS.

Elisabeth Bonjean sur la composition de sa liste.

"We Will Rock You" 

Dans une salle Amélie Charrière bien remplie, les colistiers et la maire sortante ont fait une entrée façon match de boxe. Ils ont gagné la scène en traversant le public sur le titre We Will Rock You du groupe Queen. En français : "On va vous secouer." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

D'ailleurs, avant de présenter ses colistiers un par un, Elisabeth Bonjean a commencé son discours par quelques coups de poing à l'adresse de son adversaire Julien Dubois. "Permettez moi de rétablir quelques vérités (...) Fake news." Elisabeth Bonjean accuse son opposant de dénoncer son bilan avec des chiffres qu'elle dit erronés, comme sur la délinquance, le thermalisme ou encore la démographie. "Je peux m'appuyer sur un bilan dont je suis fière", lance la maire sortante. 

Les nouveaux venus

Sur cette liste renouvelée pour moitié par rapport à la majorité municipale élue en 2014, il y a six adjoints dans le top 10, dont Stéphane Mauclair, Axelle Verdière, Jean-Pierre Lalanne et Marie-José Henrard. 

Dans ce top 10, il y a aussi des nouveaux. Comme Florian Guillon, l'ex-membre du cabinet d'Elisabeth Bonjean. "Mon petit", l'a affectueusement appelé la maire sortante à la tribune. Il est en quatrième position. Comme Yves Loumé, commerçant et à la tête de l'école de rugby de l'US Dax. Et pour parfaire la représentation des clubs phares de la ville, Tanguy Ramassamy, 2,04 m, le pivot de Dax Gamarde Basket, est à la 24e position.  

Un facteur et un avocat

Parmi les nouveaux candidats de cette liste "Dax en Commun", deux histoires singulières. D'abord le communiste Didier Zarzuelo, en 18e position. En 2014, il était le candidat du Front de Gauche contre Elisabeth Bonjean dans l'équipe de Gabriel Bellocq, assis au premier rang ce jeudi soir.  "Il y a eu une transformation et moi, ce projet, j'y crois fort", justifie le facteur de profession. "Je me suis appuyé surtout sur le bilan. Je considère que le bilan est supérieur au programme de campagne [de 2014, ndlr]." 

Et puis il y a Marc-Olivier Chort, à la 20e place. L'avocat, en 2008, était candidat UMP aux départementales sur le canton de Mugron. Alors étudiant, le parti de Nicolas Sarkozy l'avait envoyé affronter Henri Emmanuelli. Henri Emmanuelli avait été élu au premier tour avec 70% des voix.  

Dans cette soirée, pas d'annonce sur le programme. Si ce n'est peut-être Isabelle Rabaud-Favereau, élu sortante, qui a évoqué "le défi des pistes cyclables à venir".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess