Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Épernay : Franck Leroy candidat à sa réélection en mars

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le maire sortant d'Epernay annonce ce lundi 13 janvier sa candidature pour un cinquième mandat à la tête de la 3ème ville de la Marne. Il est candidat "sans étiquette" pour les élections de mars et revendique un bon bilan.

Franck Leroy est candidat à sa réélection à la mairie d'Epernay en mars prochain
Franck Leroy est candidat à sa réélection à la mairie d'Epernay en mars prochain © Radio France - Sophie Constanzer

Épernay, France

Le maire sortant d'Epernay, troisième ville de la Marne, avoue lui-même mettre fin à "un faux suspens" : Franck Leroy, 57 ans et avocat de profession, annonce ce lundi 13 janvier qu'il est candidat à sa réélection en mars prochain. Il se présente sans étiquette : "Je n'ai sollicité aucun parti politique et je n'en solliciterai aucun". C'est en 2000 que Franck Leroy a été pour la première fois élu maire d’Épernay, en cours de mandat. 

"94 % de son programme de 2014 réalisé"

Franck Leroy met d'abord en avant son bilan à la tête de la ville, "94% des promesses" ont été tenues selon lui. Et de citer quelques exemples de réalisations, qui n'étaient pour certaines pas attendues, depuis 2014 : _"nous avons déjà 3 années de budgets participatifs derrière nous, nous avons crée une mutuelle solidaire, il y a le classement de l'Avenue de Champagne à l'Unesco qui nous a permis de développer le tourisme_, et puis la mise en place l'auto partage..."

Le maire sortant d'Epernay estime que le lancement de l'auto partage fin 2017 est une réussite. "Nous avons 277 adhérents, 11.000 heures d'usage cumulées, et un pic d'utilisation en juillet et en août", souligne  Franck Leroy qui rajoute "pour une ville moyenne, on en a déjà fait pas mal sur l'écologie". Franck Leroy doit présenter sa liste le 28 janvier et donnera les grands axes de sa campagne. Son équipe devrait être renouvelée d'un tiers par rapport à l'équipe actuelle. 

Elu dans une quadrangulaire en 2014 

Sa dernière élection, pour son quatrième mandat, en 2014, n'avait pas été de tout repos : Franck Leroy a été élu au second tour, lors d'une quadrangulaire, avec 2 700 voix d'avance sur son opposant Front National. Depuis 2017, Franck Leroy cumule plusieurs casquettes. Président de la communauté d'agglomération, il est aussi depuis la création de la Région Grand Est son vice-président en charge de la cohésion territoriale. Le maire sortant d’Épernay est également président de l'Association des maires de la Marne depuis la fin de l'année 2017. 

Face à lui en mars, une liste de rassemblement à gauche 

Contrairement à 2014, la gauche sparnacienne se présente unie (PS, parti communiste, France insoumise et radicaux de gauche) pour les élections municipales de mars prochain. La liste "Epernay en commun" a été lancée dès vendredi 10 janvier" et se présente comme un collectif "regroupant citoyens, syndicalistes, associatifs, partis politiques de gauche" mené par Jean-Paul Angers. Déjà candidat en 2001 et en 2014 et dans l'opposition municipale à Epernay, il se présente pour la troisième fois aux élections municipales. 

Jean-Paul Angers qui explique que sur l'écologie, le maire actuel n'en fait pas assez. "Prenons le tourisme : on a une politique touristique qui est pas du tout compensée en thermes de développement durable. On accueille des centaines de milliers de personnes en plus sur notre territoire depuis 2014, et à aucun moment l'équipe municipale s'est posée la question de comment réduire les gaz à effet de serre... On fait supporter tout ça aux habitants", explique la tête de liste d'"Epernay en commun". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu