Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Epernay : quatre candidats dont le maire sortant Franck Leroy

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Avant le dépôt officiel des listes en préfecture (le 27 février), ils sont quatre à s'être déclarés candidats dans la ville d'Epernay pour les élections municipales de mars. Le maire sortant, Franck Leroy, brigue un cinquième mandat.

Elections municipales (illustration)
Elections municipales (illustration) © Maxppp - Jérémie Fulleringer

A trois semaines des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, quatre candidats sont en lice dans la ville d'Epernay. Ils ont, comme toutes les personnes qui souhaiteraient se présenter, jusqu'au jeudi 27 février pour déposer leur candidature et les noms de leurs co-listiers en préfecture.

Jean-Paul Angers à gauche

Lors des dernières élections en 2014, il y avait eu pas moins de trois listes d'union de la gauche et divers gauche candidates à Epernay. Résultat, un éclatement des voix et un Front national qui était arrivé deuxième au second tour. Cette fois, hormis Lutte ouvrière qui présente pour la première fois une candidate à Epernay, la gauche avance unie derrière Jean-Paul Angers, qui a déjà vécu deux mandats dans l'opposition municipale : "L'union, c'était la condition pour que je sois tête de liste. La dernière fois on a laissé trois sièges au Front national et ça n'a rien apporté ! Donc notre volonté c'est d'apparaître uni derrière un projet construit", explique-t-il.

Cindy Demange, Rassemblement National

Des quatre listes en course, c'est celle du Rassemblement national qui s'est déclarée la première, avec à sa tête Cindy Demange. Jamais tête de liste pour une élection municipale, elle est déjà conseillère municipale et conseillère régionale du Grand Est : "Je voulais continuer le travail de terrain que j'ai fait ces trois dernières années et puis par souci de démocratie, je ne voulais pas laisser Franck Leroy renouveler son mandat sans avoir d'adversaire". 

L'ambition de Cindy Demange : faire au moins aussi bien qu'en 2014, soit environ 18%, et pour ça elle compte faire de la démocratie participative : "Il faut _que les habitants soient plus consultés, plus écoutés_, qu'ils soient au coeur des grands projets de la ville. Je me bats pour ça depuis trois ans en demandant des référendums locaux".

Franck Leroy, maire sortant

Franck Leroy a mis fin au suspens le 13 janvier dernier en se déclarant candidat à sa réélection en mars prochain. A 57 ans, cet avocat de formation avait été élu pour la première fois maire d’Épernay en 2000, en cours de mandat. Il brigue donc un cinquième mandat et se présente sans étiquette.

Laurence D'Albaret pour Lutte Ouvrière

Dernière candidate déclarée pour ces élections municipales à Epernay, Laurence D'Albaret. Elle représentera le parti Lutte Ouvrière, qui a donc réussi, pour la première fois à Epernay, à boucler une liste paritaire de 35 noms. Laurence D'Albaret a 55 ans et elle est professeur au lycée Stéphane Hessel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu