Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Évreux : le débat des candidats du second tour en trois thèmes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Ce mercredi 24 juin, à quatre jours du second tour des élections municipales, France Bleu Normandie a invité les trois candidats à la mairie d'Évreux à débattre en direct. L'occasion d'échanges parfois musclés entre Guy Lefrand, Timour Veyri et Guillaume Rouger.

Guy Lefrand, Guillaume Rouger et Timour Veyri ont débattu ce mercredi en direct de l'hôtel de ville d'Evreux pour le second tour des municipales
Guy Lefrand, Guillaume Rouger et Timour Veyri ont débattu ce mercredi en direct de l'hôtel de ville d'Evreux pour le second tour des municipales © Radio France - Cédric Lang-Roth

Les trois candidats au second tour des élections municipales 2020 à Évreux ont débattu sur France Bleu Normandie ce mercredi matin en direct. Avec plus de 42% au premier tour, Guy Lefrand, le maire Les Républicains possède une confortable avance sur ses deux concurrents (dix points de plus qu'en 2014) alors que Timour Veyri, le candidat de la gauche et des écologistes pointe à 23% et Guillaume Rouger qui porte les couleurs de la République en Marche, du Modem, de l’UDI et d’Agir ferme la marche avec presque 15%. 

De nouvelles priorités avec la crise du coronavirus

Le 1er tour des ces élections municipales a eu lieu le 15 mars, autant dire une éternité. La crise sanitaire, sociale et économique du Covid-19 s'est invitée la campagne, "une crise qui a été l'occasion de voir toute la solidarité entre les Ébroïciens" pour le maire sortant Guy Lefrand, médecin urgentiste "j'ai géré la crise quotidiennement". Guy Lefrand met en avant les agents de la ville "qui ont été présents". _"Cette crise nous incite à aller encore plus vite sur tous les projets, le développement des énergies douces, notamment l'hydrogène, du plan vélo, du télétravail, mais aussi l'urgence, c'est le développement économique"_argumente Guy Lefrand. 

Guillaume Rouger acquiesce sur ce dernier pointet précise les trois priorités de sa campagne"l’attractivité économique et la création d'emplois, l'excellence environnementale et la solidarité". Des priorités pour Évreux et qui ont manqué ces six dernières années, estime le candidat LaREM. "L'urgence passe par le soutien du pouvoir d'achat grâce à une amélioration de la tarification sociale dans les cantines ou les garderies, en réduisant le poids trop important de la fiscalité locale, la création d'un chèque coup main pour la garde d'enfants ou le développement du soutien scolaire pour tous les enfants". 

Timour Veyri veut "totalement changer de cap" car "la crise a révélé des fragilités dans les services publics et l'organisation de la mairie". Une crise qui a aussi révélé des nouveaux besoins à écouter le candidat socialiste "besoin d'écologie, besoin de services publics et surtout besoin de solidarité". Changer de cap martèle Timour Veyri, "on ne peut plus faire comme avant, il faut plus de vélos, plus d'écologie, plus de piétonisation pour une ville sécurisée"

Attractivité et cadre de vie 

Au fil des ans, la préfecture de l'Eure perd des habitants, un peu plus de 48.000 désormais. Chacun a sa solution pour faire revenir des habitants dans la cité jolie ou qu'ils n'aient pas envie d'en partir. Ça passe par la poursuite de "la rénovation et embellissement du centre-ville" pour Guy Lefrand. Le maire sortant veut également baisser les impôts mais "pas avant deux ans" en raison de l'augmentation des dépenses pour limiter les effets de la crise du coronavirus. 

Des propos qui font réagir Guillaume Rouger "ces six dernières années, on a vu une dérive des frais de fonctionnement des élus, des frais de communication". S'il est élu maire d’Évreux, il s'engage sur une mesure symbolique "je m'engage à renoncer à une voiture de fonction, à reverser mes indemnités jusqu'à fin 2020 à fonds de soutien à l'éducation et à la culture". Pour améliorer la qualité de vie, "il faut absolument qu'on développe l'usage du vélo en centre-ville avec des pistes cyclables sécurisées" soutient Guillaume Rouger qui veut aussi faire du site de l'ancien hôpital Saint-Louis "un pôle de développement durable" avec l'installation d'une halle marchande couverte en lieu et place des locaux de la police municipale "pour soutenir les circuits courts et l'agriculture".  

Pour Timour Veyri, il faut changer de cap. "On a une image abîmée de la ville, ce qui fait fuir les entrepreneurs, un nombre de commerces divisé par deux et même une baisse des médecins" dénonce le candidat de gauche qui l'affirme "pendant les années Lefrand, le ville de Vernon est devenue la vraie capitale du département". S'il est élu, Timour Veyri sera _"_le premier maire écologiste d’Évreux, en s'occupant du quotidien des Ébroïciens avec des brigades de propreté, des permis de végétaliser et raccorder Évreux à Rouen par un tram". "Monsieur Veyri n'a pas le sens des priorités quand il dit qu'il faut développer un petit train entre Évreux et Rouen" rétorque Guillaume Rouger. Le candidat PS veut aussi "défendre l'économie et le commerce local et pas seulement les amis du maire qui viennent parfois de très très loin". Ses deux adversaires sortent les dents et l'ambiance devient chaude comme la température du jour (à 11'50'' dans le replay). Guillaume Rouger dénonce "une politisation de l’association Les Vitrines d’Évreux" par le candidat socialiste  (le président et le bureau viennent de démissionner, NDLR) et Guy Lefrand lui rappelle qu'"il n'y a jamais eu autant d'entreprises sur Évreux". 

Quelle vision de l'agglomération ?

Le 28 juin, les Ébroïciens éliront leur conseil municipal mais aussi leurs représentants au conseil communautaire d’Évreux Portes de Normandie. L'agglomération regroupe 74 communes et près de 120.000 habitants. Sujet majeur pour Guy Lefrand "le transports et les mobilités pour ramener davantage de personnes sur la zone d’Évreux, avec le développement du transport vers Saint-André-de-l'Eure, La Couture-Boussey et Conches-en-Ouche". Le maire sortant veut aussi mettre l'accent sur "une politique de logements attractive" pour endiguer la baisse de population à Évreux. 

En cas de victoire, Guillaume Rouger ne sera pas président d’Évreux Portes de Normandie "je suis le seul à,proposer cette dissociation" rappelle le candidat qui veut _"_une gouvernance modèle qui empêche les dérives de ces six dernières années avec, par exemple le fumeux projet de parc vikings" abandonné depuis, "la ville centre doit être à l'écoute et en partenariat avec les autres communes". Guillaume Rouger propose d'adapter les horaires de bus avec ceux des trains et de faire baisser le prix de l'eau dans l'agglomération. 

Pour Timour Veyri, l'agglomération, sous la présidence de Guy Lefrand, est devenue "un grand machin administratif, loin des habitants, qui n'écoute pas les maires, les maires aujourd'hui sont terrorisés par Monsieur Lefrand". Il veut donc faire de l'agglomération "une agglomération de proximité, qui écoute les habitants" et proposera "des référendums et des consultations locales sur tous les grands sujets"

À ÉCOUTER - Le débat des candidats du second tour à Evreux

Autour de la table 

  • Guy Lefrand, maire sortant Les Républicains, en tête du premier tour avec 42,11% des voix, 
  • Arrivé en deuxième position avec 23,18% des suffrages, Timour Veyri (candidat PS-PCF-EELV-RdG),
  • Troisième sur le podium avec 14,80%, Guillaume Rouger (LaREM).
Guy Lefrand, candidat à sa sucesion, est arrivé en tête du premier tour des municipales à Évreux.
Guy Lefrand, candidat à sa sucesion, est arrivé en tête du premier tour des municipales à Évreux. © Radio France - Jade Peychieras
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu