Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Évreux : une campagne "sale, violente et de lynchage public"

La campagne des élections municipales des 15 et 22 mars prochains bat son plein à Évreux. Dans la préfecture de l'Eure, plusieurs candidats dénoncent la violence de cette campagne, dans la rue et sur les réseaux sociaux.

Pendant cette campagne des élections municipales à Évreux, les candidats et leurs soutiens ne s'épargnent pas
Pendant cette campagne des élections municipales à Évreux, les candidats et leurs soutiens ne s'épargnent pas © Radio France - Laurent Philippot

"Je n'ai jamais vu une campagne aussi sale et aussi violente". Guy Lefrand, le maire sortant Les Républicains plante le décor. Pourtant, Guy Lefrand en a vu d'autres. Il le rappelle lui-même, il fait de la politique depuis trente ans. 

Des agressions, des bousculades, des tracts jetés à terre par certains membres des listes opposantes - Guy Lefrand

Vincent Breuil ne partage pas cette analyse "en toutes circonstances nous restons respectueux des uns et des autres", explique le candidat soutenu par La France Insoumise et Génération·s. "Des membres de l'équipe de Timour Veyri sont venus dans nos réunions publiques, on a bu un pot ensemble et discuté en toute décontraction". 

Nous on n'a pas de problème avec les autres, je pense que les autres ont un problème avec nous - Vincent Breuil

"En général, ça se passe bien" explique Vincent Breuil

Tous les candidats mettent en avant le débat démocratique, projet contre projet. Mais dans les faits, la campagne n'est pas un long fleuve tranquille et les candidats ont parfois du mal à ne pas tacler leurs adversaires. À écouter le socialiste Timour Veyri, qui regrette "les nombreuses attaques strictement personnelles" à son encontre, si cette campagne est violente - qui sème le vent récolte la tempête -, c'est la faute de Guy Lefrand : 

On est un peu comme à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy. C'est un maire qui n'a pas su parler aux Ébroïciens, n'a pas su rassembler, n'a pas su apaiser - Timour Veyri

Le candidat LaREM Guillaume Rouger estime lui aussi que cette campagne est violente (sa permanence de campagne a été taguée) et pour aller en chercher le responsable, il faut voir du côté de Guy Lefrand : 

On fait face aujourd'hui à un maire sortant qui a fait de la violence, de la brutalité, de l'intimidation sa marque de fabrique - Guillaume Rouger

La violence de la campagne vue par Guy Lefrand, Guillaume Rouger et Timour Veyri : reportage

Un climat qui n'est pas pour déplaire au candidat du Rassemblement National, mais Emmanuel Camoin s'en défend : "Ça ne m'arrange pas, c'est pitoyable, ce sont très souvent des attaques personnelles qui n'ont rien à faire dans un débat public. On sort de l'histoire Griveaux et on s'aperçoit que finalement, c'est ensemble des gens qui étaient au pouvoir qui se comportent comme ça".

"Les attaques, ce n'est pas une méthode de travail" estime Emmanuel Camoin

Trolls et compagnie

La campagne se fait dans la rue, sur les marchés, en porte à porte mais aussi sur les réseaux sociaux. Depuis le début de la campagne ébroïcienne, de nouveaux comptes Twitter sont apparus ÉvreuxAGauche, Hägar Dunor ou Rollon_LeNormand et participent de façon anonyme à la campagne. Ce prolongement de la campagne sur Twitter, Jean-Louis Debré, ancien député-maire d'Évreux, en déplacement à Évreux mardi 18 février, le constate avec regret : 

Les réseaux sociaux sont pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour - Jean-Louis Debré

L'ancien président de l'Assemblée nationale enfonce le clou : "Ils sont dans la démolition, dans la critique", mais les réseaux sociaux sont maintenant "une donnée de la politique locale, nationale et internationale", reconnaît-il avant de dénoncer "l'immédiateté, le réflexe qui a remplacé la réflexion"

Les candidats déclarés à Évreux aux élections municipales

  • Vincent Breuil, "La liste citoyenne" (soutenu par LFI et Génération·s)
  • Emmanuel Camoin, "Rassemblement ébroïcien" (RN)
  • Guy Lefrand, "Pour vous" (LR)
  • Mélanie Peyraud, (Lutte ouvrière)
  • Guillaume Rouger, "Évreux avance" (LaREM, Modem, UDE, UDI, Mouvement Radical)
  • Timour Veyri, "Évreux ensemble" (PS, EELV, PCF, Radicaux de gauche Place Publique)
  • Rachid Talbi, "La vraie liste citoyenne" (SE)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu