Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Fleury-les-Aubrais : Marie-Agnès Linguet fait campagne en camping-car

-
Par , France Bleu Orléans

Comment faire campagne en 2020, alors que la défiance des Français vis-à-vis de la politique n'a jamais été aussi forte ? Pour les municipales à Fleury, la candidate et maire sortante Marie-Agnès Linguet, teste une formule originale : le camping-car.

Dialogue à bâtons rompus entre Marie-Agnès Linguet et un habitant du quartier des Andrillons
Dialogue à bâtons rompus entre Marie-Agnès Linguet et un habitant du quartier des Andrillons © Radio France - François Guéroult

Fleury-les-Aubrais, France

Pour les candidats aux élections municipales, la question se pose plus que jamais : comment faire campagne ? Question d'autant plus pertinente que la défiance vis-à-vis de la politique n'a jamais été aussi grande en France, même si le maire reste l'élu préféré des Français. Certains candidats ont donc choisi d'innover : exemple avec Marie-Agnès Linguet, la maire centriste (UDI) de Fleury-les-Aubrais, qui brigue un nouveau mandat. Elle a choisi de faire campagne en camping-car !

32 lieux de stationnement

Il y a 6 ans, Marie-Agnès Linguet avait loué un local de campagne, en centre-ville de Fleury, rue Abbé Pasty. Une expérience dont elle garde un souvenir mitigé : "Objectivement, on ne voyait pas grand monde. Dans une permanence fixe, on est quand même enfermé, on ne va pas vers les gens, et beaucoup de gens ne se sentent pas de venir."

D'où l'idée d'opter cette fois-ci pour une permanence mobile : un camping-car. Depuis le 11 décembre, 6 jours sur 7, l'équipe de Marie-Agnès Linguet installe son camping-car et sort les tables pour inviter les habitants à dialoguer. 32 points de la ville sont ainsi ciblés, en alternance, et pendant des sessions d'environ 2 heures. 

Le camping-car est moins coûteux qu'une permanence fixe et permet de toucher davantage de monde, assure l'équipe de Marie-Agnès Linguet de  - Radio France
Le camping-car est moins coûteux qu'une permanence fixe et permet de toucher davantage de monde, assure l'équipe de Marie-Agnès Linguet de © Radio France - François Guéroult

La candidate elle-même est présente "au moins 2 fois par semaine" : "Au départ, j'ai lancé cette idée en plaisantant, comme une boutade, en disant : mais pourquoi pas un camping-car ? raconte Marie-Agnès Linguet. Et en fait, je constate que ça se passe très bien, les gens sont étonnés, sont intéressés et viennent poser des questions, surtout sur leur quotidien."

Un moyen de campagne moins cher et plus efficace ?

Les échanges sont parfois tendus, comme cette semaine au quartier des Andrillons, où Marie-Agnès Linguet a été prise à partie par certains habitants qui trouvent que "le quartier est à l'abandon depuis vingt ans", et que "les changements sont trop lents". Mais l'édile trouve l'exercice de toute façon indispensable : "La fonction d'élu est clairement dévaluée aujourd'hui, il y a même une vraie défiance entre les citoyens et les élus. Mais je considère justement que c'est un de mes devoirs que de lutter contre cela, et de prouver qu'au contraire, il peut y avoir une vraie proximité. Aujourd'hui, on ne peut plus faire autrement, on ne peut plus faire de la politique comme on le faisait il y a trente ans, ce n'est plus possible. "

En moyenne, l'équipe de campagne de Marie-Agnès Linguet affirme ainsi rencontrer une douzaine de personnes par "session" de camping-car. Le véhicule est loué 2 000 euros pour la durée de campagne : nettement moins cher que la permanence fixe de 2014 (1 000 euros par mois).

Rappelons qu'à Fleury-les-Aubrais, 2 autres candidats également font campagne : la socialiste Carole Canette, à la tête d'une liste PS/PC/Verts, et Stéphane Kuzbyt, qui mène une liste citoyenne. Une quatrième liste est en préparation autour notamment des 7 élus frondeurs qui ont quitté le groupe majoritaire au conseil municipal, dont l'ancienne adjointe à l'économie, Sophie Loiseau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu