Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Gien : le premier adjoint Francis Cammal est candidat

-
Par , France Bleu Orléans

Francis Cammal, premier adjoint à Gien, annonce qu'il mènera une liste sans étiquette aux municipales de mars 2020. Quelle que soit la décision du maire LR Christian Bouleau, de se représenter ou non.

Francis Cammal, le premier adjoint au maire de Gien, lance sa campagne pour les municipales de 2020.
Francis Cammal, le premier adjoint au maire de Gien, lance sa campagne pour les municipales de 2020. -

Il est le deuxième à se lancer officiellement dans la batailles des municipales à Gien. Après l'écologiste Christelle de Crémiers, c'est Francis Cammal qui annonce sa candidature. Francis Cammal, 47 ans, est l'actuel premier adjoint, et il mènera une liste, quelle que soit la décision du maire LR, Christian Bouleau, de se représenter ou non... 

Le torchon brûle entre le maire et le premier adjoint

Il faut dire que des divergences ont éclaté au grand jour entre les deux hommes : des désaccords sur certains dossiers comme la subvention au club de foot de Gien ou la réhabilitation du centre Anne de Beaujeu, mais surtout sur la méthode - le premier adjoint reproche au maire un manque global de concertation et d'écoute

Pour autant, Francis Cammal se refuse à parler de rupture avec le maire : "Je suis élu depuis 2014 dans l'équipe de Christian Bouleau, et il avait été convenu qu'il ne se représenterait pas car il ne souhaitait faire qu'un mandat, fait observer Francis Cammal. On peut parler de continuité, même si on a des points de divergence, je ne le cache pas. Je pense qu'il y a de bonnes choses qui ont été effectuées lors de ce mandat, et d'autres qui auraient mérité une autre approche. Ma priorité, c'est l'écoute, la concertation et la transparence."

Une liste officiellement sans étiquette

Francis Cammal entend mener une liste sans étiquette, avec une partie de la majorité municipale actuelle - notamment l'adjointe aux affaires sociales Catherine de Metz et le maire d'Arrabloy Jacques Greuin, les conseillers municipaux Marie-Odile Bourdin et Jean-Philippe Damon - et même de l'opposition, Jean-Louis Hidas fera ainsi partie de l'aventure. 

"Le programme est en cours de construction, il prendra en compte notamment les problématiques de sécurité, de circulation, de santé, de mobilité, d'accès aux commerces de centre-ville", insiste Francis Cammal, qui précise qu'en cas de victoire aux municipales à Gien, il quittera son poste de Directeur général adjoint des services qu'il occupe actuellement à la mairie de Montargis.

Christian Bouleau prendra sa décision d'ici 15 jours

Reste une question : que fera Christian Bouleau ? "Francis Cammal est libre de faire ce qu'il veut, c'est devenu un sport national pour les adjoints de se présenter contre le maire... Ce qui est sûr, c'est que sa candidature va m'amener à réfléchir et à prendre une décision plus vite que prévu", répond le maire de Gien qui, initialement, devait trancher en janvier. "Ce sera plutôt d'ici quinze jours", conclut Christian Bouleau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu