Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Granville : le nouveau maire Gilles Ménard veut "de l’apaisement et plus de transparence"

-
Par , France Bleu Cotentin

Gilles Ménard a remporté dimanche soir le second tour des élections municipales à Granville face à la maire sortante Dominique Baudry. Le centriste, à la tête d’une large alliance, entend gouverner différemment. Il fixe le cap sur France Bleu.

Gilles Ménard nouveau maire de Granville
Gilles Ménard nouveau maire de Granville © Radio France - Lucie THUILLET

Au lendemain de son élection au second tour des élections municipales à Granville, Gilles Ménard était l’invité de France Bleu Cotentin ce lundi 29 juin 2020. L’ancien adjoint de la majorité, qui a claqué la porte en 2016, s’est imposé avec plus de 50% des voix loin devant la maire sortante Dominique Baudry (40,88%). Gilles Ménard souhaite mettre en place un autre style de gouvernance

Gilles Ménard, nouveau maire de Granville

Gilles Ménard vous étiez adjoint de Dominique Baudry avant de partir avec d’autres. Cette victoire c’est une revanche sur la maire sortante ? 

On n’est pas dans la revanche. Ce qui compte c’est de rassembler  au-delà des étiquettes politiques. Les Granvillaises et Granvillais ont choisi une liste avec des projets différents par rapport à ce que proposait la municipalité précédente. 

Des citoyens tirés au sort donneront leurs avis sur les grands sujets

Le mandat précédent a été agité avec ces bisbilles dans la majorité. Vous promettez cette fois aux granvillais  de l’apaisement pour les six prochaines années ? 

C’est extrêmement important. Il faut de l’apaisement sur Granville. On propose aux Granvillais de travailler différemment, avec plus de transparence, de leur donner du pouvoir. Ça veut dire la mise en place de commissions et notamment un conseil de citoyens avec des représentants d’associations et des citoyens tirés au sort. Ce conseil donnera des avis sur les grands sujets.     

Et des référendums aussi ? 

Ce n’est pas exclu. On pourra sur des sujets importants consulter localement sous forme de référendum.   

Il n'y a pas d'extrême gauche sur la liste

L’une des clés de votre victoire, c’est cette alliance entre les deux tours avec la liste « Pour Granville, une gauche écologique et solidaire ». La maire sortante Dominique Baudry dit que vous avez bénéficié « de l’abstention » et « d’un effet de mode des idées d’extrême gauche et écologiste ». Vous êtes un effet de mode ? 

Déjà, il n’y a pas d’extrême gauche sur la liste. Notre liste a été constituée au-delà des barrières politiques avec un programme sur la transition écologique extrêmement poussé. 

La première chose qu'on va acter c'est la baisse des indemnités des élus 

Comment travailler avec une équipe aux sensibilités qui vont du centre droit à la gauche ?   

A partir du moment où on travaille en équipe, dans l’échange ça devrait le faire sans aucun problème. 

Quelle est la première mesure que vous souhaitez mettre en place ? 

La première mesure c’est un changement de gouvernance. On va avoir des adjoints sur la transition écologique et sur la santé. L’un des éléments forts de notre programme, c’est la défense de l’hôpital public dont les services sont démantelés au fil de l’eau. On va rapidement constituer un conseil de citoyens pour travailler dans la plus grande transparence. Et la première chose que l’on va acter au premier conseil municipal, c’est la baisse des indemnités des élus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu