Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Gravigny : les deux candidats préparent leur réunion publique

C'est la dernière ligne droite pour les élections municipales à Gravigny. Les deux candidats organisent cette semaine leur réunion publique, ce mardi pour Didier Cretot et mercredi pour Émeric Jeanne. L'occasion pour les deux adjoints au maire de présenter leur programme respectif pour convaincre.

La salle Gérard Philipe de Gravigny accueillera les réunions publiques des deux candidats, mardi 3 et mercredi 4 mars
La salle Gérard Philipe de Gravigny accueillera les réunions publiques des deux candidats, mardi 3 et mercredi 4 mars © Radio France - Laurent Philippot

Même lieu, la salle Gérard Philipe (oui, il n'y a qu'un seul P, contrairement à ce qu'indiquent les panneaux de signalisation de la commune), même horaire, 18h30, mais évidemment pas le même jour, les deux candidats entament la dernière ligne droite de leur campagne électorale dans la commune de 4000 habitants. C'est Didier Cretot qui ouvre le bal ce mardi soir, suivi mercredi 4 mars par son adversaire Émeric Jeanne. Pour tous les deux, cette réunion publique est un moment important mais ce n'est pas le seul de la campagne qui a commencé il y a plusieurs semaines. 

Didier Crétot y voit l'occasion d'éteindre des polémiques : "Notre position par rapport à l'agglo, c'était le thème de votre dernier reportage", détaille-t-il et surtout, il se défendra. "Je ne suis pas adhérent du Parti Communiste, je ne suis pas encarté, et si le maire sortant nous soutient (François Gantier, NDLR), il nous soutient en tant que maire sortant, il n'y a pas eu de négociation, il n'y a pas eu de tractation". Une précision qui fait doucement sourire son adversaire du 15 mars prochain, Émeric Jeanne pour qui cette réunion est aussi "l'occasion de présenter ses idées et les mettre en confrontation avec la population"

Comment les candidats se préparent pour leur réunion publique ? Reportage de Laurent Philippot

Les discours ne sont pas encore écrits

Au moment où France Bleu Normandie a rencontré les deux candidats (lundi 2 mars, dans l'après-midi), les discours n'étaient pas encore écrits. "Vous ne préparez pas un discours trois semaines avant mais les idées, elles sont déjà dans le programme", explique Émeric Jeanne "après la mise en forme, ça se fera la veille ou le jour même"

Son adversaire n'est pas plus avancé. "Mon discours n'est pas prêt, rigole Didier Cretot. La forme de la réunion est prête, une réunion la plus interactive possible, pour ne pas avoir LA parole du maire". Il se reprend : "Du futur maire ou du probablement futur maire, enfin je ne sais pas comment on dit". Les deux candidats espèrent chacun une centaine de personnes à leur réunion publique. 

La réunion publique sera l'occasion pour Didier Cretot de dévoiler certains projets

Stratégie différente pour Emeric Jeanne : "le programme est déjà des les boîtes aux lettres de Gravignaises et des Gravignais"

Comment s'habiller : costume ou pas ? 

Mettre un costume, ce n'est pas dans l'habitude de Didier Cretot, pas plus pour cette réunion publique "je ne vais pas en mettre spécialement pour cette occasion" mais "je serai bien habillé" précise-t-il. Le costume, c'est la tenue de travail au quotidien pour Émeric Jeanne, donc ce sera costume et chemise pour mercredi soir : "quand on se présente comme maire, on va représenter les gens, je m'habille en fonction de ça"

Les électeurs feront leur choix le 15 mars (il n'y aura pas de second tour sauf si le quorum n'est pas atteint) pour savoir qui aura les épaules assez larges pour devenir le nouveau maire de Gravigny, en costume ou en chandail. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu