Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Grenoble : Emilie Chalas, LREM, dévoile les noms de ses 13 premiers colistiers

-
Par , France Bleu Isère

Emilie Chalas a présenté mardi matin à son local de campagne les 13 premiers noms de sa liste, baptisée "Un nouveau regard sur Grenoble". Sans surprise, Olivier Six, chef d'entreprise et référent de LREM en Isère est numéro deux.

Emilie Chalas, entourée de quelques-uns des 13 premiers colistiers d'Un nouveau regard pour Grenoble
Emilie Chalas, entourée de quelques-uns des 13 premiers colistiers d'Un nouveau regard pour Grenoble © Radio France - Véronique Pueyo

Utilisant une métaphore rugbystique, Emilie Chalas a lancé ce matin, lors de sa conférence de presse pour présenter ses 13 premiers colistiers : "Ça y est ! Notre pack se dessine pour une belle aventure avec les Grenoblois". 

Les 13 premiers colistiers d'Emilie Chalas - Aucun(e)
Les 13 premiers colistiers d'Emilie Chalas -

Inventer le Grenoble de 2050

Olivier Six, numéro deux sur la liste, chef d'entreprise et référent LREM en Isère saisit la passe pour lancer à son tout son message : " Je ne veux pas faire de Grenoble bashing ! Mais nous vivons actuellement sur ce que d'autres ont rêvé et inventé avant nous. Aujourd'hui, Grenoble vit une phase de déclin, la dynamique s'affaisse. Il faut imaginer le Grenoble de 2050. On doit devenir une ville majeure dans les énergies du futur. On doit inventer l'informatique du futur, le quantique, etc. Il faut continuer cette aventure Grenoble qui a fait rayonner notre ville dans le monde entier."

Accompagner les plus précaires vers leur autonomie

Tayeb Boukenoud, 52 ans, est directeur d'une structure de solidarité. En quatrième position sur la liste d’Émilie Chalas, il ne veut pas qu'on dise le nom de cette association pour éviter toute confusion. Il s'agit en fait du Secours populaire de l'Isère. Au sein de la structure, proche du Parti Communiste, certains n'ont pas accepté qu'il choisisse la liste d'Emilie Chalas, qui appartient au parti du président de la République. Il se défend : ".Je suis issu de la société civile. Je ne suis d'aucun parti. J'ai choisi le programme d'Emilie Chalas, pas son parti." Et puis, il revient sur son engagement, l'action sociale. Il constate que Grenoble dispose du deuxième CCAS de France (centre communal d'action sociale) et pourtant la précarité ne diminue pas. "C'est paradoxal, car à Grenoble on a beaucoup de moyens pour lutter contre la pauvreté mais elle ne diminue pas. Il faut s'interroger et revoir les modes de fonctionnement. C'est à cette tâche que je souhaite m'atteler."

Suite à la polémique interne, le Secours Populaire de l'Isère a publié ce communiqué - Aucun(e)
Suite à la polémique interne, le Secours Populaire de l'Isère a publié ce communiqué -

Une avocate pour servir la cause des femmes

Sabrina Seghier, elle, est avocate. Elle n'a jamais fait de politique avant mais cette fois, elle a eu envie de s'engager pour la cause des femmes  "J'ai eu un coup de coeur pour Emilie. Elle m'a donné envie de me lancer. Je suis venue à Grenoble pour mes études et j'y suis restée, j'y ai construit ma famille et ma carrière. Mais depuis six ans, je ne reconnais plus le Grenoble que j'aimais. Il y a ce repli sur soi. On laisse trop de gens sur le bord du chemin."

En 6e position, on trouve Jean-Claude Borel-Garin, ancien patron du Raid, Arnaud Beaumont, président du Modem en Isère, en 10e ou encore l'actuel maire de Noyaret, Denis Roux, à la 12e place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu