Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Grenoble : Olivier Noblecourt veut jouer carte sur table

-
Par , France Bleu Isère

"Le temps du débat est venu". Dans la campagne pour la mairie de Grenoble Olivier Noblecourt et la liste "Nouvel air" tente de donner le tempo en promettant liste et programme complet "avant fin janvier" et annoncer déjà une série de réunions publiques.

 Olivier Noblecourt et sa liste veulent que la campagne devienne celle "des débats publics dans des lieux publics"
Olivier Noblecourt et sa liste veulent que la campagne devienne celle "des débats publics dans des lieux publics" © Radio France - Laurent Gallien

En matière de stratégie dans la campagne municipale de Grenoble il y a ceux qui jouent le suspens et multiplient les petits événements pour occuper l'espace : révélations partielles de listes, conférences de presse régulières sur un thème ou sur un autre, grands rassemblements militants... Et puis il y a ceux qui choisissent de "jouer tapis" comme on dit au poker. C'est le choix d'Olivier Noblecourt, ex adjoint du socialiste Michel Destot, qui a quitté son poste de délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté et soutenu par le PS.

"Sortir de la carabistouille politique, des fausses rumeurs et des postures politiciennes nationales." - Olivier Noblecourt

Ce vendredi le candidat, entouré de plusieurs futurs colistiers, a tenu une conférence de presse pour donner d'ores et déjà plusieurs dates de réunions publiques "ouvertes" , d'un meeting, de "forums citoyens" (voir ci-dessous) et annoncer pour "avant la fin de semaine prochaine" la révélation complète des 59 noms de sa liste et le 30 janvier la totalité de leur projet pour Grenoble. "Nous ne sommes pas dans la stratégie d'évitement, explique Olivier Noblecourt, Il est temps que la campagne commence. Nous voulons le débat, nous n'avons pas peur de défendre nos idées [...] et nous serons les premiers à aller au devant des Grenoblois pour parler projet". Une primauté qui peut se discuter mais Grenoble Nouvel air devrait bien être la première liste en  meeting, le 4 février, en présence de l'ancienne ministre de l'éducation nationale Najat Valaud-Belkacem.

Gagner les cœurs et les intelligences

Autres personnalités annoncées pour venir soutenir le candidat et débattre avec les Grenoblois : François Rebsamen, ancien ministre et maire de Dijon, Pierre Veltz, sociologue, économiste et spécialiste des dynamiques territoriales, ou encore Benoit Thieulin, ancien président du Conseil national du numérique. Olivier Noblecourt -qui fut directeur de cabinet au ministère de l'éducation avant d'être délégué interministériel- fait jouer ses relations et connaissances pour attirer des hauts responsables politiques et des universitaires mais parleront-ils vraiment aux Grenoblois ? 

En matière de stratégie ne vaut-il pas mieux séduire les cœurs avant les têtes lors d'une campagne? "Nous voulons gagner les deux [...] notre ville a une tradition de débat public, une tradition aussi c'est vrai, intellectuelle, universitaire [...] non pas pour écraser le débat public en pensant qu'il y aurait ceux qui savent et les autres mais au contraire pour élever le débat public. Par le débat public on s'enrichis tous".
Les semaines qui viennent diront si les Grenoblois "paient pour voir"

Les premiers rendez-vous dans l'agenda de Grenoble Nouvel air

  • Jeudi 30 janvier 20h30 à la Plateforme : présentation du projet
  • Mardi 4 février 18h30 à l'Institut d'urbanisme et de géographie alpine : meeting en présence de Najat Valaud-Belkacem
  • Vendredi 7 février 18h30 à l'amphithéâtre de la Maison du tourisme : réunion publique "les métropoles en transition écologique" avec François Rebsamen, Pierre Veltz, sociologue et Martin Vanier, géographe et urbaniste
  • Lundi 10 février 18h30 (Lieu à confirmer) : réunion publique "smart city, démocratie et numérique" avec Benoit Thieulin, ancien président du Conseil national du numérique
  • Grenoble Nouvel air promet également trois journées de "forums citoyens" les 22 et 29 février et le 7 mars et 3 autres réunions publiques seront annoncées ultérieurement

Chacun son mode de rencontre avec les citoyens

Chez les autres candidats Eric Piolle a choisi plutôt les "réunions d'appartement" après des rendez-vous "fabrique du projet" en fin d'année. Alain Carignon n'affiche plus de rendez-vous public depuis ses "forums d'échange citoyen" dans les quartiers en fin d'année. Emilie Chalas propose des "rendez-vous en bas de chez vous". Ni Mireille d'Ornano, ni Damien Berthélémy n'ont communiqué de rendez-vous publics à ce jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu