Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Grenoble : Patrick Lévy, ancien président de l'Université, s'engage auprès d'Olivier Noblecourt

-
Par , France Bleu Isère

Samedi, Olivier Noblecourt, à la tête de Grenoble Nouvel Air, présentera sa liste complète pour les Municipales de mars prochain à Grenoble, mais aujourd'hui il en a dévoilé les deux premiers noms : Emmanuelle Legoff, directrice de contrôle de gestion chez HP, et Patrick Lévy, ex-président de l'UGA

Olivier Noblecourt, au centre, entouré de sa numéro 2, Emmanuelle Legoff, et Patrick Levy, numéro 3
Olivier Noblecourt, au centre, entouré de sa numéro 2, Emmanuelle Legoff, et Patrick Levy, numéro 3 © Radio France - Véronique Pueyo

Olivier Noblecourt avait donné rendez-vous à la presse ce matin dans un café de la presqu’île scientifique de Grenoble pour évoquer justement sa vision de l'avenir scientifique de la ville. Et il est venu avec Patrick Lévy. A 65 ans, celui qui a présidé à l'avenir de l'université grenobloise durant 8 ans, qui a contribué à son unification, vient de passer la main.

Il était donc libre pour se lancer dans l'aventure municipale : "J'ai été approché par Eric Piolle et Emilie Chalas, mais j'ai choisi Olivier Noblecourt. Il connait les hautes sphères de l'Etat, ses mécanismes et il saura porter les projets de Grenoble au plus haut niveau pour les faire aboutir, ce qui n'a pas été le cas ces 6 dernières années."

"Grenoble ne doit pas se reposer sur ses lauriers." - Patrick Lévy

Olivier Noblecourt qui dévoilera son projet le 30 janvier le fait reposer sur trois piliers : solidarité, démocratie et développement durable. Mais pour cela, il ne mise pas sur la décroissance, il croit à l'ouverture sur le monde, seul moyen, selon lui, de ne pas laisser les plus fragiles sur le bord de la route.

Patrick Lévy est, bien sûr, sur la même longueur d'ondes : "Le modèle grenoblois -recherche, enseignement, industrie- doit se renouveler. Grenoble ne doit pas se reposer sur ses lauriers, alors que la concurrence, notamment venue d'Asie, est intense !"

Miser sur la MedTech

Ce médecin de formation, qui a dirigé le laboratoire d'étude du sommeil, qui a aussi été dans les années 80, durant 12 ans, adjoint au maire de Saint Martin le Vinoux, voudrait que Grenoble, après les nanotechnologies et l'informatique, se tourne vers ce que l'on appelle la MedTech, comprenez la médecine de demain et les matériaux du futur.

Avant de terminer leur conférence de presse, Olivier Noblecourt et Patrick Lévy soulignent qu'à Grenoble un personne sur cinq travaille dans la recherche, l'enseignement ou l'industrie. Mais quid des autres ? Il ne faut pas les oublier. C'est pourquoi, il faut donc, selon eux, "lutter aussi contre la ghettoïsation sociale et restaurer l'autorité publique dans certains quartiers".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu