Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Laval : Didier Pillon reprend la tête de la liste de la Droite et du Centre

-
Par , , France Bleu Mayenne

Après un nouveau vote ce samedi, Didier Pillon adjoint à la mairie de Laval en charge de la Culture reprend officiellement la tête de la campagne pour les municipales 2020. Il remplace le maire sortant François Zocchetto dans la tourmente suite à des accusations de violences sexuelles et sexistes.

Didier Pillon reprend la tête de la liste de la Droite et du Centre pour les Municipales de 2020 à Laval.
Didier Pillon reprend la tête de la liste de la Droite et du Centre pour les Municipales de 2020 à Laval. - .

Laval, France

Didier Pillon a été choisi à l'unanimité, ce samedi 7 décembre 2019, pour succéder à l’actuel maire de Laval François Zocchetto, il mènera la liste de la Droite et du Centre aux municipales de mars 2020. François Zocchetto s'est retiré de la campagne ce lundi, accusé de violences sexuelles et sexistes.

Ce mercredi soir, une réunion s'était tenue à Laval entre les élus de l'actuelle majorité pour tenter de désigner celui qui mènera la liste après le renoncement de François Zocchetto. Didier Pillon était arrivé en tête avec 34 voix, devant la conseillère régionale Samia Soultani (LR) et ses 31 voix, et le premier adjoint en charge de l'urbanisme, Xavier Dubourg et 27 voix.

Le président de l'UDI en Mayenne, Olivier Richefou salue une décision de "rassemblement"

Je félicite Didier Pillon d'avoir réussi à rassembler l'ensemble des composantes de la famille autour de cette liste parce que l'essentiel pour qu'il n'y ait pas d'alternance à Laval à nouveau, c'est que l'équipe qui avait été réunie par François Zocchetto continue et qu'elle soit toute ensemble rassemblée autour d'un leader qu'elle s'est choisie et pour lequel l'unanimité s'est réalisée. Je souhaite une belle campagne électorale à toute cette équipe pour qu'elle puisse continuer à porter les valeurs du Centre et de la Droite à Laval. 

"J'étais sur les mêmes bancs du lycée que Didier Pillon, nous nous connaissons bien. J'ai une parfaite confiance en lui pour continuer cet esprit de rassemblement qui a pris autour de François Zocchetto et qui saura continuer ainsi pour le plus grand bonheur des Lavallois", estime Olivier Richefou. 

Didier Pillon, loin d'être novice en politique

Ce natif de Laval, lycéen à Ambroise Paré est parti étudier à Rennes puis Grenoble. Il devient conseiller régional à partir de 1998 avant de se lancer dans une première élection pour devenir maire de Château-Gontier en 2001. Didier Pilon est battu par Philippe Henry toujours en poste.  

Les défaites vont se suivre. Il s'incline aux législatives de 2002 dans le Sud-Mayenne alors qu'il est encarté à l'UDF, l'union pour la démocratie française. Le centriste n'a pas plus de réussite aux municipales de Laval en 2008, il se retrouve conseiller municipal dans l'opposition aux côtés de François d'Aubert.  

Il réfléchit alors à arrêter la politique mais finalement, il repart. Didier Pillon, 61 ans, est adjoint de François Zocchetto depuis 2014, en charge de la culture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu