Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Lille : la France insoumise appelle à battre En Marche et ne choisit pas à gauche

-
Par , France Bleu Nord

Julien Poix, candidat La France insoumise à la mairie de Lille, non qualifié pour le second tour appelle ce dimanche ses électeurs à faire barrage à Violette Spillebout, candidate La République en Marche. Il ne donne pas de consigne de vote entre les listes EELV et PS.

Julien Poix, tête de liste LFI à Lille, ne donne pas de consigne de vote à gauche pour le second tour des municipales.
Julien Poix, tête de liste LFI à Lille, ne donne pas de consigne de vote à gauche pour le second tour des municipales. © Radio France - Stéphane Barbereau

Fort de presque 9% des voix au premier tour des municipales à Lille en mars, la décision de Julien Poix, candidat La France insoumise, était attendue. Finalement, ce dimanche, il explique qu'il ne donnera pas de consigne de vote à gauche et appelle ses électeurs à battre la candidate La République en Marche, Violette Spillebout.

Les conditions politiques ne sont pas réunies pour participer à une quelconque fusion de liste - Julien Poix

En mars dernier, lors du premier tour des municipales, la liste de Julien Poix avait récolté 8,85% des voix. Alors qu'on apprenait ce samedi soir que les listes PS de Martine Aubry et écologiste de Stéphane Baly ne fusionneraient pas, l'Insoumis annonce qu'il choisit de ne pas choisir entre les deux

Dans un communiqué envoyé ce dimanche, Julien Poix ne donne qu'une seule consigne claire : battre Violette Spillebout, la candidate En Marche arrivée troisième avec 17,53% des suffrages. "Après des années de démantèlement des services publics et d’appauvrissement des Françaises, les citoyen·ne·s de Lille ne tomberont pas dans le mirage brumeux du macronisme local. Nous le disons donc haut et fort : pas une voix ne doit aller à Mme. Spillebout!", peut-on lire. 

Difficiles négociations à gauche

Approché, explique-t-il, par les deux candidats restants à gauche, la maire sortante PS Martine Aubry et le candidat des Verts Stéphane Baly, Julien Poix comptait négocier plusieurs points avant de s'exprimer publiquement. Il a leur a demandé notamment de se positionner sur les questions de démocratie participative ou encore sur le devenir de la friche Saint-Sauveur. Les négociations ont échoué. 

"Lors de ces discussions, Stéphane Baly n’a pas affiché la volonté de construire une majorité alternative sur des bases programmatiques communes. Tout comme pour Martine Aubry, la question de l’aménagement de la friche Saint-Sauveur en grand parc urbain reste un point de blocage", précise son équipe dans ce communiqué. 

En attend le vote prévu le 28 juin, le candidat France insoumise attend des deux candidats de gauche un positionnement public "sur les points importants de son programme". Il devrait s'exprimer plus longuement avant le second tour avec Élodie Cloez, seconde de sa liste aux municipales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu