Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Lille : M.P. Daubresse présente ses mesures pour la sécurité et la circulation

-
Par , France Bleu Nord

A la traîne dans le sondage Ipsos Sopra-Stéria pour France Bleu Nord (11% des intentions de vote), le candidat Les Républicains muscle son discours sur la sécurité en précisant son plan de déploiement de la vidéosurveillance et veut construire des parkings en hauteur près du centre-ville.

Marc-Philippe Daubresse, candidat Les Républicains aux élections municipales de Lille
Marc-Philippe Daubresse, candidat Les Républicains aux élections municipales de Lille © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

Ce n'est pas un mauvais sondage qui va ébranler le sénateur LR du Nord, ancien maire de Lambersart. Marc-Philippe Daubresse repart à l'attaque dans la campagne des élections municipales à Lille en détaillant ses propositions sur la sécurité tout d'abord. Il souhaite généraliser la vidéosurveillance, comme il l'a fait à Lambersart à partir de 2012 ("ce qui a fait baisser les cambriolages et les vols à la tire de 41% depuis 2012", affirme l'ancien maire), alors qu'il était encore maire. Il vise l'installation d'une caméra pour 500 habitants dans le mandat à venir avec un objectif d'une caméra pour 300 habitants à plus long terme. Il souligne en la matière le dogmatisme supposé de la maire sortante : 

Martine Aubry, par idéologie, est responsable de cet échec parce qu'elle refuse de mettre de la vidéoprotection.

Le sénateur, qui prépare un rapport sur la lutte contre le terrorisme, propose également d'expérimenter la reconnaissance faciale, comme l'a déjà fait Nice tout en promettant de préserver les libertés publiques. Comme garant de ces libertés, il a présenté celui qui serait son futur adjoint à la Tranquilité Publique en cas de victoire le 22 mars, l'avocat Emmanuel Riglaire qui défend la vidéoprotection : "J'ai le bonheur d'être lambersartois , je vois la qualité de vie que nous avons à Lambersart grâce à la vidéosurveillance". L'avocat raconte avoir été victime récemment d'un home-jacking à son domicile et affirme que la police a perdu la trace de ses agresseurs au moment où leur véhicule est entré dans la commune de Lille : 

la vidéoprotection permet d'augmenter l'élucidation de façon incroyable et ça permet aussi d'innocenter.

Et Emmanuel Riglaire assure que les habitants ont peur face à la potentielle insécurité qui régnerait à Lille : 

Beaucoup de Lillois ne laissent plus sortir leurs enfants, jeunes adultes.

La création de caméras sur le premier mandat coûterait 10 millions d'euros en investissement selon Marc-Philippe Daubresse et 3,6 millions d'euros par en coût de fonctionnement. Un centre de vidéo-surveillance pourrait être installé Boulevard de la Liberté.  Le candidat Les républicains promet aussi d'armer les 120 policiers municipaux et la création d'une équipe de médiateurs dans les quartiers.

10 parking-silos à construire

Autre priorité du candidat Daubresse, faciliter la circulation en centre-ville. Pour cela, il souhaite s'inspirer du modèle strasbourgeois qui a multiplié les parkings aux entrées de la ville, sauf que l'ancien Ministre veut créer 10 parkings en hauteur ("les parkings souterrains coûtent une fortune" justifie l'élu LR), dans un rayon de 500 mètres autour de la Grand-Place, très proches donc de l'hyper-centre. 

J'ai les lieux , faites-moi confiance. Avec Martine Aubry, nous sommes les 2 seuls qui travaillons les dossiers !

Mais Marc-Philippe Daubresse ne dévoilera pas les implantations possibles de ces gigantesques parkings. Il souhaite également augmenter nettement le budget dédié à la création de pistes cyclables pour le porter à 30 millions d'euros par an, veut développer des autoroutes vélos. Il refuse en revanche de rendre totalement piétonne la Grand-Place de Lille comme le souhaite Violette Spillebout, la candidate LREM qu'il qualifie de "concurrente" au même titre que Thierry Pauchet, le conseiller municipal divers droite sortant : "Je ne sais pas s'il ira au bout, ils ont des programmes qui sont compatibles avec le nôtre". 

On ne fait pas une alliance ou une fusion sur des combines politicardes, on le fait sur des projets compatibles et cohérents et ceux de nos 3 listes sont dans ce cas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu