Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : à Lille, Marc-Philippe Daubresse appelle ses électeurs à voter blanc pour le second tour

-
Par , France Bleu Nord

Le candidat de la droite, arrivé en 5ème position lors du 1er tour des élections municipales, n'engagera pas de discussions pour fusionner sa liste avec celle de Violette Spillebout (LREM).

Le sénateur LR du Nord, Marc-Philippe Daubresse, dans son local de campagne pour les Municipales 2020 à LIlle
Le sénateur LR du Nord, Marc-Philippe Daubresse, dans son local de campagne pour les Municipales 2020 à LIlle © Radio France - Stéphane Barbereau

Ce n'était finalement pas "le moment Daubresse" à Lille. Ce slogan de campagne n'a pas fait mouche auprès des électeurs de la capitale des Flandres, le 15 mars 2020, au 1er tour des élections municipales. Le sénateur Les Républicains n'avait recueilli que 8,2% des voix, arrivant en 5ème position, derrière la France Insoumise.

Pas de négociations

Son score aurait pu ouvrir la voie à une fusion avec la liste de Violette Spillebout (LREM). Mais cette dernière a refusé vigoureusement, Marc-Philippe Daubresse arrête donc ici sa campagne : "Je ne vais pas me fatiguer (dans des négociations)".

Ce n'est pas mon style de faire des génuflexions

Marc-Philippe Daubresse affirme que sa position est partagée par ses anciens colistiers, Thierry Pauchet (chef de file de la droite dans le conseil municipal sortant) et Valérie Petit (député ex-LREM) qui "a pris de la hauteur et qui ne se serait pas représenté pour le second tour" (en cas d'accord de fusion) ajoute le sénateur LR.

"Madame Spillebout a fait une croix sur son élection. Elle cherche à faire le maximum de sièges plutôt que le meilleur score". Le candidat de droite loue également la gestion de la crise du coronavirus par Martine Aubry

J'ai de l'estime pour la personne, elle n'a pas été si mauvaise que çà dans sa gestion de l'épidémie

L'ancien maire de Lambersart se disait même prêt à participer à une liste d'union nationale si Martine Aubry lui avait proposé. 

Deux recours déposés

le sénateur du Nord, mécontent que le gouvernement ait opté pour l'organisation d'un second tour en juin plutôt que le report des deux tours en septembre ou octobre, annonce qu'il va déposer deux recours à l'issue du second tour : le premier, devant le tribunal administratif, le second sous la forme d'une QPC (question prioritaire de constitutionnalité). "Je conteste l'unicité du scrutin, explique le parlementaire, il y aura plus de 3 mois d'écart entre les deux tours et je conteste la sincérité du scrutin. On avait annoncé la fermeture des bars et restaurants, la veille du premier tour", ce qui avait dissuadé nombre d'électeurs de se rendre aux urnes, selon M. Daubresse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess