Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Lille : Marc-Philippe Daubresse investi par les Républicains, la droite locale divisée

-
Par , France Bleu Nord

L'investiture accordée par Les Républicains à l'ex-ministre et ancien maire de Lambersart, Marc-Philippe Daubresse, est dénoncée par la droite locale. Le chef de file de l'opposition lilloise, Thierry Pauchet, ne compte pas renoncer à se présenter l'an prochain.

Marc-Philippe Daubresse a été maire de Lambersart pendant près de trente ans, de 1988 à 2017.
Marc-Philippe Daubresse a été maire de Lambersart pendant près de trente ans, de 1988 à 2017. © Maxppp - Vincent Isore

Un an avant les élections municipales, la bataille pour le beffroi de Lille a déjà commencé. La maire PS Martine Aubry n'a pas encore annoncé sa candidature, mais elle sera très probablement candidate à sa succession. La droite, quant à elle, est divisée. Les Républicains ont investi leur candidat mercredi dernier : ce sera Marc-Philippe Daubresse, 66 ans, sénateur du Nord et ancien maire de Lambersart.

Les élections de mars 2020 seront un "challenge difficile" reconnaît Marc-Philippe Daubresse : "La gauche est au pouvoir depuis des années incommensurables à Lille. Mais nous avons une fenêtre de tir puisque Mme Aubry est en fin de course, elle n'a plus l'envie d'avoir envie, elle n'a plus grand monde autour d'elle pour assurer la relève depuis le décès, malheureusement, de son premier adjoint, Pierre de Saintignon. Le contexte national est très éclaté, l'opposition lilloise qui a fait du bon travail sur le fond n'est pas prête pour aborder cette échéance, il faut quelqu'un d'expérience avec une liste fortement renouvelée, c'est pour cela que j'y vais."

Déjà une candidature divers droite à Lille

Problème : il y a une autre liste divers droite, baptisée "Un autre Lille". Elle est menée par Thierry Pauchet, chef de file de l'opposition, conseiller municipal de Lille sans étiquette. Pour lui, il n'est pas question de se retirer pour se ranger derrière Marc-Philippe Daubresse : "On ne s'improvise pas candidat à l'élection municipale de Lille sur un claquement de doigts. je comprendrais parfaitement que Marc-Philippe Daubresse se présente à Lambersart puisqu'il connaît par cœur cette ville, il s'y est investi à 200% pendant trente ans. Je pense qu'il aura du mal à convaincre les Lillois de la qualité de sa candidature, surtout qu'il a un certain âge. Lille est une ville où il faut vivre et dormir tous les soirs, où il faut avoir ses enfants scolarisés, comme c'est mon cas depuis quarante ans, pour pouvoir la comprendre."

"Je ne comprends pas la candidature de M-P. Daubresse" - Thierry Pauchet, chef de file de l'opposition à Lille

Thierry Pauchet est le président du groupe "Un autre Lille", il est candidat aux élections municipales de 2020.
Thierry Pauchet est le président du groupe "Un autre Lille", il est candidat aux élections municipales de 2020. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Pas assez Lillois, Marc-Philippe Daubresse ? La critique, fréquente, le fait rire (jaune) : "J'ai refusé pendant des années de venir à Lille alors que j'y suis né, que j'y ai fait toutes mes études et que j'ai été député de la quatrième circonscription du Nord (Lambersart-La Madeleine-Vieux-Lille-Saint-André-Comines) pendant vingt-cinq ans, car j'estimais qu'il fallait que je termine d'abord mon travail à Lambersart. C'est fait, je pense que j'ai métamorphosé ma ville et j'en suis très fier."

Ses chances d'être élu maire de Lille équivalent à mes chances d'être Pape." J-R. Lecerf

Pour Jean-René Lecerf, autre élu d'opposition et président du Conseil départemental du Nord, cette investiture, c'est le combat de trop : " Les chances de Marc-Philippe Daubresse d'être élu maire de Lille équivalent à mes chances d'être pape." 

Deux élus municipaux LR menacent de contester l'investiture de M-P. Daubresse

Marc-Philippe Daubresse est également contesté au sein de son propre parti. A Lille, Thierry Pauchet est soutenu par deux élus municipaux LR : François Kinget et Isabelle Mahieu, qui appartiennent, avec six autres élus de droite et du centre, au groupe "Un autre Lille". "On est en train de réfléchir pour faire appel auprès des Républicains car la procédure d'investiture n'a pas été équitable. M. Kinget et moi-même avons candidaté via une lettre envoyée le 12 mars, mais personne ne nous a contactés ni informés de la date de la commission nationale d'investiture", s'indigne Isabelle Mahieu.

Plus largement, elle doute des chances de Marc-Philippe Daubresse de l'emporter l'an prochain : "Certes il est né à Lille, mais il ne connaît rien à la vie locale lilloise, il risque de se ridiculiser. De plus ça fait trente ans qu'il est dans la vie politique, et il se présente comme le candidat du renouveau. La mairie de Lille ne peut pas être remportée par LR seul, Lille est une ville modérée, il faut un candidat rassembleur."

"La droite à la mairie de Lille est très éclatée, ces deux conseillers municipaux qui contestent mon investiture sont minoritaires dans nos instances, nuance Marc-Philippe Daubresse. Une immense majorité des Jeunes Républicains et des militants me soutiennent. Mon seul sujet c'est de rassembler pour enfin battre Martine Aubry à Lille."

ECOUTEZ : Marc-Philippe Daubresse, invité de France Bleu Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess