Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Lille : Martine Aubry et Stéphane Baly au coude à coude dans un sondage

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un sondage Ifop pour La Voix du Nord - Nord Eclair publié ce jeudi place Martine Aubry en tête avec 39% des intentions de vote pour le second tour à Lille mais elle est talonnée par le candidat EELV Stéphane Baly crédité lui de 37%. La course au beffroi est très serrée !

Martine Aubry est créditée de 39% des intentions de vote au second tour contre 37% pour Stéphane Baly
Martine Aubry est créditée de 39% des intentions de vote au second tour contre 37% pour Stéphane Baly © Maxppp - Eric Turpin / Stéphane Barbereau

A dix jours du second tour des élections municipales, le suspense est à son comble à Lille. Selon un sondage Ifop pour La Voix du Nord et Nord Éclair dévoilé ce jeudi et réalisé auprès d'un échantillon de 609 personnes, la maire socialiste de Lille Martine Aubry et le candidat EELV sont au coude à coude. La sortante est créditée de 39% des intentions de vote contre 37% pour le candidat écologiste, et 24% pour la candidate LREM Violette Spillebout. Seulement deux points d'écart donc, ce qui est inférieur à la marge d'erreur. Stéphane Baly pourrait donc l'emporter et Martine Aubry être privée d'un quatrième mandat. 

Martine Aubry ne bénéficie pas de sa gestion de la crise sanitaire

Au premier tour, Martine Aubry était arrivée en tête avec 29,8% contre 24,5% pour Stéphane Baly. Mais contrairement aux élections précédentes, aucun accord n'a pu être trouvé entre les deux camps qui n'ont pour la première fois par fusionné. Une stratégie de cavalier seul qui pourrait donc coûter sa réélection à la maire sortante.  "Avec la prime au sortant qu'on avait observé dans de nombreuses villes au premier tour et _avec la gestion de la crise sanitaire pendant laquelle elle a été extrêmement active_, elle aurait pu bénéficier d'un soutien plus important des électeurs., analyse le politologue Tristan Haute, chercheur associé à l'Université de Lille. Et finalement là ce qu'on observe, c'est que certes elle améliore son score du premier tour sans avoir fusionné avec d'autres listes, mais elle reste talonnée par Stéphane Baly". 

"Arbitrer le match entre Martine Aubry et Stéphane Baly"

Reste aussi à savoir ce que vont faire les électeurs de Violette Spillebout: "On pourrait avoir des électeurs qui, par soucis de maintien d'une forme de stabilité, seraient tentés de voter pour Martine Aubry. Et inversement, on pourrait avoir des électeurs qui attachés à l'alternance seraient tentés de voter pour Stéphane Baly, d'autant qu'il n'a pas fait d'alliance à gauche. Ils pourraient aussi avoir envie d'arbitrer le match entre Martine Aubry et Stéphane Baly.", analyse Tristan Haute. 

Selon le sondage IFOP pour la Voix du Nord et Nord Eclair, Martine Aubry et Stéphane Baly sont au coude à coude
Selon le sondage IFOP pour la Voix du Nord et Nord Eclair, Martine Aubry et Stéphane Baly sont au coude à coude - © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess