Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : Bruno Gilles est "candidat à la mairie, pas à la candidature"

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le sénateur LR des Bouches-du-Rhône invité de France Bleu Provence ce vendredi, a expliqué qu'il serait candidat "jusqu'au bout".

Bruno Gilles lors de sa conférence de presse hier à Marseille
Bruno Gilles lors de sa conférence de presse hier à Marseille © Maxppp -

Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, Bruno Gilles sénateur LR des Bouches-du-Rhône et candidat aux élections municipales à Marseille en 2020 a indiqué qu'il était candidat à la mairie et pas candidat à la candidature. "Quand on prend la décision importante d'être candidat à la mairie de Marseille et quand il m'est arrivé tout ce qu'il m'est arrivé, c'est un parcours du combattant" a expliqué sur France Bleu Provence l'élu qui a subi une greffe du coeur en décembre 2017. 

"Je suis candidat à l'investiture au départ, mais ce n'est pas l'objectif final. Je veux être maire de Marseille avec ou sans une investiture" a poursuivi le président des Républicains dans les Bouches-du-Rhône. "Je fais partie du parti Les Républicains mais quand on est candidat à la mairie de Marseille, on dépasse l'étiquette politique. Comment imaginer que je vais me retirer ?" a-t-il précisé.

Ethique, gouvernance et transparence

Bruno Gilles a par ailleurs mis en avant dans sa campagne : éthique, gouvernance et transparence. "Même si c'est logique, c'est mieux quand c'est dit et quand c'est affirmé" a insisté le candidat qui a rappelé qu'il avait "le seul élu de la majorité à s'excuser en conseil municipal" après le drame de la rue d'Aubagne. 

"Bien sûr nous nous parlons avec Martine Vassal" 

Alors que Martine Vassal, présidente de la métropole Aix-Marseille et présidente du département des Bouches-du-Rhône expliquait qu'elle ne s'interdisait rien lors de ses voeux à la presse, au sujet des élections municipales, Bruno Gilles a affirmé qu'ils se parlaient "régulièrement". "Les relations sont bien meilleures qu'on peut le penser" a précisé le sénateur LR qui n'a toutefois pas reçu une invitation officielle à une soirée organisée le 4 juillet prochain par Les Amis de Martine Vassal à Marseille. 

Bruno Gilles sénateur LR des Bouches-du-Rhône et candidat à la mairie de Marseille