Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : Samia Ghali souhaite la suppression de la cérémonie des vœux

-
Par , France Bleu Provence

Cela fait partie de ses vœux pour la nouvelle année : supprimer la cérémonie des vœux organisée par la Ville. Sur France Bleu Provence, Samia Ghali, candidate à Marseille pour les élections municipales de mars 2020, estime que c'est du gaspillage d'argent.

Samia Ghali, candidate pour les municipales à Marseille.
Samia Ghali, candidate pour les municipales à Marseille. © Radio France - Camille Payan

Marseille, France

Alors que les cérémonies des vœux vont se multiplier en ce mois de janvier en pleine campagne électorale Samia Ghali souhaite qu'elle soit supprimée à Marseille. Une cérémonie trop coûteuse, selon elle. 

"La cérémonie des vœux c'est onéreux. Cela fait juste plaisir à quelques-uns qui viennent manger des mignardises. On pourrait utiliser cet argent autrement, c'est un gaspillage d'argent."

L'autre souhait formulé en ce début d'année par la candidate concerne l'affichage électoral. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux elle appelle notamment les candidats à réduire le nombre d'affiches sur les panneaux électoraux. Elle-même assure qu'elle n'en postera qu'une ou deux par panneau.  

Une alliance avec Bruno Gilles ?

Celle qui se présente en candidate "libre" est en pleine campagne, mais face à plusieurs candidats déjà déclarés et sans le soutien d'un parti, la question des alliances se pose. Des rumeurs circulent autour de Bruno Gilles, le candidat de droite qui se retrouve lui sans le soutien des Républicains. Mais sur ce point, Samia Ghali est pour l'heure catégorique : 

"Ceux qui se retrouvent dans mon projet sont les bienvenus, je ne ferme aucune porte. Mais je n'ai jamais dit qu'on était en discussion avec Bruno Gilles, ni en alliance."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu