Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Marseille : les forces en présence et les enjeux

-
Par , France Bleu Provence

Marseille, plus que jamais depuis un quart de siècle sera certainement la ville de province la plus observée toute cette semaine avant le second tour des élections municipales dimanche.

La mairie centrale de Marseille
La mairie centrale de Marseille © Radio France - Philippe Boccara

L’enjeu est la succession de 25 années de règne du maire sortant LR Jean Claude Gaudin. Un enjeu doublement perturbé, d’une part par la crise sanitaire, et puis par l’affaire des procurations soupçonnées frauduleuses que nous vous avons révélée et que nous suivons depuis plus de dix jours. Un contexte particulier et pour la première fois depuis près de trois décennies, une chance sérieuse de voir passer la deuxième ville de France à gauche.

Et cela  notamment grâce à une incontestable poussée écologiste. Après de nombreuses querelles à gauche dans les mois avant le premier tour, notamment sur le choix de la tête de liste, la presque union de la gauche et les écologistes s'en sortent bien. Le candidat officiel d'EELV Sébastien Barles s'est rangé derrière cette alliance de circonstance, portée par… l'écologiste Michèle Rubirola, arrivée en tête en mars avec 23,44% des voix.

Martine Vassal empêtrée dans l’affaire des soupçons de fraudes aux procurations se retrouve après sa deuxième place en mars ( 22,32 % ) et des sondages défavorables dans une position très délicate. Cela met très en colère l’état-major national des Républicains. Perdre Marseille serait un véritable coup de tonnerre.

Le Rassemblement national arrivé troisième au premier tour, conserve dans les études cette place.Le candidat Stéphane Ravier  a demandé en fin de semaine à Martine Vassal de se retirer du scrutin  .Le dissident LR Bruno Gilles avec ses un peu plus de 10% espère encore profiter de "l’affaire" et se retrouver sur le siège de Maire.

La sénatrice Samia Ghali pourrait conserver son secteur des quartiers nord. Yvon Berland  a décidé de maintenir sa candidature dans le 6/8. Cependant le scrutin par secteur ne permet pas de faire un pronostic fiable.

Et puis tout peut arriver lors du troisième tour, c’est-à-dire le jour de l’élection du maire par les 101 nouveaux conseillers municipaux. Sans oublier, toutes les incertitudes sur le taux de participation.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu