Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : Michèle Rubirola (Printemps marseillais) veut "doubler le budget consacré" à l'école

-
Par , France Bleu Provence

Michèle Rubirola, candidate du Printemps marseillais à la mairie, qui regroupe plusieurs forces de gauche, fait de l'école sa priorité. Elle s'engage à augmenter le budget concernant leur rénovation, de "trois à six millions d'euros".

Michèle Rubirola, invitée de France Bleu Provence, vendredi 7 février.
Michèle Rubirola, invitée de France Bleu Provence, vendredi 7 février. © Radio France - France Bleu Provence

Marseille, France

Michèle Rubirola a donné la primeur de son programme concernant l'école, à France Bleu Provence, vendredi 7 février. La candidate à la mairie de Marseille, tête de liste du Printemps marseillais, rassemblement qui regroupe plusieurs forces de gauche, des Insoumis au Parti Socialiste, assure vouloir "des écoles à la hauteur de notre ville." 

"Priorité sur les 34 écoles sur lesquelles on nous signale les problèmes les plus importants".

Elle promet de "doubler le budget consacré à l'entretien des écoles", si elle est élue en mars. "De trois millions d'euros, nous passerons à six millions. Et ce sera fait en priorité sur les 34 écoles sur lesquelles on nous signale les problèmes le plus important", ajoute-t-elle. Autrement dit, les établissements qui présentent de l'amiante ou un problème d'isolation, ce qui rend les salles de classe particulièrement fraîches l'hiver.

Reste à savoir où trouver les finances, alors que l'équipe municipale actuelle s'est cassé les dents sur le sujet. Son partenariat public-privé pour permettre la rénovation d'une trentaine d'écoles a été annulé par la justice. Michèle Rubirola assure qu'elle demandera l'avis des citoyens "qui seront à 50% dans le conseil municipal", pour mener à bien le projet. "Il faut faire de ces écoles des îlots de fraîcheur pour lutter contre le réchauffement climatique." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu