Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : Robert Assante rejoint Bruno Gilles et se représente dans le 6e secteur

-
Par , France Bleu Provence

L'ancien maire des 11e et 12e arrondissements sera sur la liste de Bruno Gilles pour les élections municipales de mars 2020 à Marseille si le sénateur et candidat LR obtient l'investiture de son parti. À ses côtés, Robert Assante, battu dans son secteur en 2014, repart au combat.

Robert Assante, ancien maire des 11e et 12e arrondissements de Marseille.
Robert Assante, ancien maire des 11e et 12e arrondissements de Marseille. © Maxppp -

Marseille, France

Ce n'est pas une revanche, dit-il, même si ça peut y ressembler. Robert Assante, ancien maire du 6e secteur (11e et 12e arrondissements de Marseille), battu il y a cinq ans par Valérie Boyer, décide de repartir au combat en se présentant de nouveau face à sa rivale, et avec l'espoir de revenir aux affaires. C'est aussi pour cette raison qu'il a choisi de rejoindre le camp de Bruno Gilles, le sénateur des Bouches-du-Rhône Les Républicains qui se dispute toujours l'investiture LR avec Martine Vassal pour prendre la tête de la ville. 

Pour Robert Assante il n'y a pas photo : c'est Bruno Gilles qui doit l'avoir. Martine Vassal ne peut pas jouer sur tous les tableaux, selon lui. 

"Bruno Gilles, ce qui l'intéresse, c'est uniquement la ville de Marseille. Il a des crampes aux bras tellement il tend la main à Martine Vassal pour lui dire de rester à la Métropole et que lui prenne la Ville. Je ne comprends pas pourquoi elle s'entête à vouloir aujourd'hui tout pour elle : la Ville, la Métropole et le Département."

La commission d'investiture n'a pour l'instant pas tranché, mais Jean-Claude Gaudin, lui, a déjà manifesté à plusieurs reprises une certaine préférence pour... Martine Vassal. Peu importe, Robert Assante estime que Bruno Gilles est aujourd'hui plus légitime : 

"Je sais qu'elle (Martine Vassal) a un projet pour la Métropole, qu'elle garde cette fonction. Bruno Gilles prend la Ville et c'est comme ça qu'on arrivera à créer un élan pour la Ville et pour la Métropole."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu