Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Marseille : Samia Ghali, convoitée par la gauche et la droite

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

À la veille de l'élection du futur maire de Marseille et alors que les rebondissements n'en finissent plus, c'est Samia Ghali, élue des quartiers nord, qui concentre toutes les attentions. La gauche et la droite veulent ses voix et tentent de l'attirer pour obtenir une majorité.

Samia Ghali, candidate pour les municipales à Marseille.
Samia Ghali, candidate pour les municipales à Marseille. © Radio France - Camille Payan

Avec qui Samia Ghali fera-t-elle alliance ce samedi matin lors de l'élection du successeur de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille ? Au plus offrant sans doute ! La sénatrice ex-PS et maire du 8e secteur (15e et 16e arrondissements) sait qu'elle peut faire basculer l'élection avec ses huit sièges au conseil municipal. Elle est aujourd'hui en position de force et son ralliement vaut cher. 

Elle annonce ce vendredi matin avoir demandé à Michèle Rubirola, tête de liste du Printemps Marseillais (union de la gauche), le poste de premier adjoint. Pas sûr toutefois qu'elle obtienne une réponse positive. Sur France Bleu Provence jeudi matin, Olivia Fortin, nouvelle maire du 4e secteur (6e et 8e arrondissements) estimait qu'il n'était "pas pensable que Samia Ghali devienne la première adjointe de Michèle Rubirola"

"J'attends maintenant sereinement et en femme libre la réponse de Mme Rubirola. La balle est dans son camp et il est aujourd'hui de sa responsabilité de future maire de Marseille de créer les conditions d'un rassemblement que j'appelle de mes vœux." (Samia Ghali)

"L'avenir de Marseille ne doit pas se jouer autour d'une revendication individuelle, lui a répondu Michèle Rubirola ce vendredi après-midi dans un communiqué. Je ne serai l'otage d'aucun chantage, je réfute ces pratiques bien éloignées des enjeux et j'invite Samia Ghali à faire de même." Mais la cheffe de file du Printemps Marseillais renouvelle toutefois à Samia Ghali son "appel au rassemblement" et sa volonté "totale (...) de les voir, elle et ses colistiers, prendre part à l'exécutif".

"Je ne serai l'otage d'aucun chantage, je réfute ces pratiques bien éloignées des enjeux et j'invite Samia Ghali à faire de même." (Michèle Rubirola)

Les Républicains, divisés depuis la candidature surprise de Lionel Royer-Perreaut jeudi soir, tentent de leur côté une approche. Guy Tessier, qui remplace Martine Vassal, aimerait bien un rapprochement avec celle qu'il dit bien connaître et avec qui il se voit bien travailler. D'après certaines sources, le député des Bouches-du-Rhône serait prêt à proposer le poste de première adjointe à Samia Ghali.

"Je connais parfaitement bien Samia Ghali, elle a été ma vice-présidente à Euroméditerranée, je connais la femme de terrain. Je n'aurai aucun problème à travailler avec elle. Je ferai un accord avec Samia Ghali très clairement." (Guy Tessier)

La journée s'annonce encore très longue avant le vote de ce samedi matin, dès 9h30 à l'Hôtel de Ville de Marseille. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess