Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Marseille : une candidate de Martine Vassal prend la parole dans une église

-
Par , France Bleu Provence

Le candidat dissident des Républicains Bruno Gilles dénonce l'intervention d'une tête de liste de Martine Vassal à la fin de la messe dominicale. Une polémique incompréhensible pour le curé de la paroisse.

L'église Sainte Anne à Marseille dans le 8e arrondissement
L'église Sainte Anne à Marseille dans le 8e arrondissement © Radio France - David Aussillou

À l'église Sainte Anne dans le 8e arrondissement de Marseille, parmi les 200 fidèles, il y avait dimanche dernier au moins deux têtes de liste de la prochaine élection municipale. À la fin de la messe, le curé a donné la parole à l'adjointe déléguée aux édifices cultuels. Pour saluer la fin des travaux de peinture, Catherine Pila a rappelé que la ville a dépensé 40 millions d'euros pour des travaux dans 73 églises.

Cette scène a été filmée par le camp adverse de la droite, celui de Bruno Gilles. "Les bras nous en sont tombés, s'insurge Ludovic Perney, tête de liste dans les 6/8. A vingt jours du premier tour, l'adjointe cite les noms des trois premiers candidats de la liste de Martine Vassal. Une telle récupération, ça nous a choqué". 

Les réunions politiques interdites dans les églises

Sur la vidéo relayée par le compte Twitter de Bruno Gilles, on entend Catherine Pila dire : "Sachez l’attachement qui est le nôtre, Yves Moraine, Martine Vassal et moi-même d’être à vos côtés et de préserver les lieux de culte qui sont l’histoire de notre ville".

En France, les lieux de culte bâtis avant la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Églises et de l’État, sont propriétés de la commune.  Mais l’article 26 de cette loi précise qu’il est "interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte".

Au lendemain de son discours devant l'autel de l'église Sainte Anne, Catherine Pila s'est expliqué sur sa page Facebook : "Je regarde amusée les publications de ceux qui, outrés, s’indignent qu’un élu, moi en l’occurrence, défende sa délégation en présentant le travail effectué. Les mêmes qui, il y a quelques semaines, quelques mois, aimaient ou adoraient les publications que je pouvais faire sur les réseaux sociaux".

Le curé étonné par la polémique

Le curé de la paroisse assure qu'il a lui même demandé à l'élue de prendre la parole à la fin de la messe. "Elle le fait régulièrement pour chaque église, dit le père Jordi Llambrich. Je ne pensais pas que ça aurait cet effet. Et je ne pensais pas que certaines personnes viennent à la messe avec une autre intention que celle de de prier".

Une allusion à la vidéo enregistrée et diffusée sur les réseaux sociaux. Dimanche dernier, la messe était dédiée à l'amour que l'on doit porter à ses ennemis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu