Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : les militants En Marche refusent toute alliance avec Les Républicains avant le premier tour

-
Par , France Bleu Provence

Les représentants des militants de La République En Marche de Marseille ont exclu à l'unanimité toute alliance au premier tour des municipales avec Les Républicains alors que Martine Vassal, présidente LR de la métropole Aix-Marseille, a lancé un appel au rassemblement.

Bertrand Mas-Fraissinet référent En Marche dans les Bouches-du-Rhône
Bertrand Mas-Fraissinet référent En Marche dans les Bouches-du-Rhône © Maxppp -

Marseille, France

Les représentants des militants de La République En Marche de Marseille ont exclu à l'unanimité toute alliance au premier tour des municipales avec Les Républicains, a appris l'AFP auprès de Bertrand Mas-Fraissinet, le référent LREM dans les Bouches-du-Rhône, alors que la présidente de la métropole Aix-Marseille Martine Vassal a lancé la semaine dernière un appel au rassemblement de la droite, du centre et d'En Marche après la déroute des Républicains aux élections européennes. La liste devra se faire "sans alliance avec le parti Les Républicains au premier tour qui incarne l'ancien système" a expliqué Bertrand Mass-Fraissinet.

"Une liste très ouverte à la société civile." (Bertrand Mas-Fraissinet)

Les spéculations sur une possible alliance avec le parti de droite ont également été relancées la semaine dernière par une visite de Brigitte Macron à Marseille. Elle avait notamment déjeuné avec le maire Jean-Claude Gaudin, qui ne se représente pas, et la présidente LR de la métropole et du département Martine Vassal.  Lors d'une assemblée générale lundi, les représentants des comités En Marche de la deuxième ville de France ont débattu de leur stratégie pour les municipales et confirmé, "à l'unanimité", qu'ils souhaitaient "une liste centrale du centre droit au centre gauche, très ouverte à la société civile", a expliqué Bertrand Mas-Fraissinet. 

Trois possibles prétendants LREM

Un seul candidat à la candidature, Saïd Ahamada, s'est déclaré, excluant toute alliance à droite. Mais deux universitaires proches du parti seraient également intéressés : le doyen de la faculté de droit, Jean-Philippe Agresti qui a accompagné Brigitte Macron dans la cité Félix Pyat, la semaine dernière et Yvon Berland, le président de l'université Aix-Marseille.  Lors des européennes du 26 mai, le RN est arrivé largement en tête à Marseille (26,3%), devant LREM (20,6%), EELV (13,7%) et LR (8,3%).