Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales - A Mayenne, la liste "Mayenne Demain" se retire du second tour

-
Par , France Bleu Mayenne

Jean-Claude Lavandier annonce ce 26 mai que sa liste "Mayenne Demain" ne sera pas présente au second tour des municipales. Le vote est prévu le 28 juin prochain.

 La liste "Mayenne Demain" avait obtenu 14,4% des voix au premier tour des municipales en mars 2020.
La liste "Mayenne Demain" avait obtenu 14,4% des voix au premier tour des municipales en mars 2020. © Radio France - Gildas Menguy

"Ce n'est pas un abandon, c'est un retrait raisonné", explique ce 26 mai la tête de liste de "Mayenne Demain", Jean-Claude Lavandier. Après consultation de tous les colistiers, la liste ne sera pas au second tour des municipales qui doit avoir lieu le 28 juin, si l'épidémie le permet.

Cette décision est collective selon Jean-Claude Lavandier, tout d'abord par rapport au score. L'écart est trop important selon lui, il ne peut pas espérer de retournement.  

"Mayenne Demain" a obtenu 14,4% des voix au 1er tour

Pour rappel, les quatre candidats qui se sont présentés au premier tour étaient en position de se maintenir au second. Le socialiste Jean-Pierre Le Scornet est arrivé en tête avec 42,84% des voix. Juste derrière lui, Adrien Mottais, soutenu par l'UDI (32,34% des voix), suivi par Jean-Claude Lavandier (14,4%) et Josselyn Chouzy, soutenu par La République En Marche (10,39%).

"Une non-campagne" à cause du Covid-19 ? 

Si le vote du second tour se tient bien le 28 juin, c'est un laps de temps trop court pour Jean-Claude Lavandier et ses colistiers, surtout à cause de la "non-campagne" imposée par la crise du coronavirus

Une raison plus personnelle à Jean-Claude Lavandier a aussi compté dans ce retrait. Alors que la municipalité sortante lui a demandé d'être tête de liste, il estime ne pas avoir reçu de soutien de sa part lors de la campagne et donc, ne plus avoir d'engagement envers eux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess