Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Mérignac : Catherine Tarmo veut un "Premier ministre" en charge du développement durable

-
Par , France Bleu Gironde

Conseillère municipale d'opposition depuis six ans, Catherine Tarmo a décidé de se lancer dans la course aux municipales avec un programme très centré autour du développement durable.

Catherine Tarmo (en manteau rouge) avec une partie de son équipe.
Catherine Tarmo (en manteau rouge) avec une partie de son équipe. © Radio France - Solène de Larquier

France Bleu Gironde : vous avez placé, comme d'autres, l'écologie au cœur de votre programme. Comment vous différenciez-vous des autres candidats ?

Catherine Tarmo : Nous avons commencé par appliquer le développement durable directement à notre campagne municipale. Nous ne portons pas de vêtements tagués, le symbole même du vêtement qu'on utilise pendant quinze jours et qui finit directement à la poubelle. Dans notre programme, nous prévoyons un adjoint dédié au développement durable qui sera une sorte de Premier ministre. Il devra examiner tous les dossiers et travailler en transversalité avec les autres adjoints et les services.

Comment cela pourrait se concrétiser ?

Sur la scolarité par exemple, on veut végétaliser les cours d'école mais également prévoir des sorties scolaires pour aller ramasser les déchets sur les plages.

Le meilleur déplacement, c'est celui qu'on ne fait pas.

Quelle est votre position sur le développement de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac ?

Dans développement durable, il y a développement. Aujourd'hui on a de l'innovation. Il existe des avions moins bruyants, plus légers, moins consommateurs de kérosène. Pour l'aéroport en lui-même, il faut revoir les questions de stationnement. On doit revoir le transport en commun. 

Vous êtes conseillère municipale en charge du plan de mobilité inter-entreprises. Qu'est-ce qui vous éloigne du maire Alain Anziani ?

Dans une ville comme Mérignac, on doit envisager la ville comme un éco-système complet. Par exemple, le meilleur déplacement, c'est celui qu'on ne fait pas. On doit arrêter les zonages séparés, les zones résidentielles d'un côté, les zones d'activité de l'autre. Il faut de la mixité d'usage pour, comme Anne Hidalgo a évoqué à Paris la ville du quart d'heure, limiter les déplacements ou permettre différents modes de déplacements. 

Il y a six ans, vous avez été élue sur la liste de droite de Thierry Millet. Pourquoi monter votre liste aujourd'hui ?

Je n'ai pas monté ma propre liste, je suis à la tête d'une liste d'union. Concernant Thierry Millet, les affaires judiciaires pour lesquelles il a été condamné en 2015 ont évidemment joué dans mon choix de ne pas le rejoindre. 

Catherine Tarmo, invitée de France Bleu Gironde.

Catherine Tarpmo, candidate aux municipales à Mérignac.
Catherine Tarpmo, candidate aux municipales à Mérignac. © Radio France - Solène de Larquier

Les candidats aux municipales à Mérignac :

  • Alain Anziani, Parti Socialiste, maire sortant
  • Bruno Sorin, La République en marche
  • Sylvie Cassou-Schotte, Europe Ecologie-Les Verts
  • Thierry Millet, Divers-droite
  • Catherine Tarmo, centre
  • Marie Duret-Pujol, liste citoyenne soutenue par la France Insoumise
  • Guillaume Perchet, Lutte Ouvrière
Choix de la station

À venir dansDanssecondess