Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Metz : François Grosdidier largement en tête d'un sondage

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

François Grosdidier grand favori, Xavier Bouvet (EELV) en deuxième position, Françoise Grolet (RN) est troisième, Richard Lioger (LREM) en passe d'être éliminé. Le Républicain Lorrain et ViaMirabelle révèlent un sondage ce jeudi matin. Une quadrangulaire est envisagée au 2ème tour des municipales.

Le sénateur de la Moselle François Grosdidier en en tête des intentions de vote
Le sénateur de la Moselle François Grosdidier en en tête des intentions de vote © Maxppp - Alexandre MARCHI

Le sénateur Les Républicains de Moselle et ancien maire de Woippy François Grosdidier est donné vainqueur au premier et au deuxième tour des élections municipales à Metz les 15 et 22 mars prochain, selon un sondage IFOP-Fiducial pour le Républicain Lorrain et ViaMirabelle publié ce jeudi. 

Grosdidier à 29% au premier tour

  • François Grosdidier (Les Républicains) 29%
  • Xavier Bouvet (Europe Ecologie Les Verts) 20%
  • Françoise Grolet (Rassemblement National) 18%
  • Richard Lioger (La République en Marche - MoDem) 11%
  • Thomas Scuderi (PS local) 6%
  • Jean-Hugues Nyalendo (La France Insoumise) 4%
  • Béatrice Agamennone (Divers Centre) 3%
  • Jérémy Aldrin (Agir) 3%
  • Emmanuel Lebeau (Divers Droite) 2%
  • Christiane Pallez (Divers Gauche) 2%
  • Mario Rinaldi (Lutte Ouvrière) 1%
  • Christian Bemer (Divers Droite) 1%

Au deuxième tour, François Grosdidier est donné vainqueur avec 36% des intentions de vote en cas de quadrangulaire Grosdidier-Bouvet-Grolet-Lioger. Il est crédité d'un score de 41% en cas de triangulaire Grosdidier-Bouvet-Grolet. 

Quels enseignements ? 

François Grosdidier peut commencer à faire ses cartons pour la mairie de Metz. Avec ses 29% au premier tour, le candidat LR creuse un écart qui semble très difficile à rattraper. A droite et au centre-droit, il écrase totalement la concurrence. 

La surprise vient de la deuxième place, occupée par Xavier Bouvet. Totalement inconnu avant la campagne, celui qui porte l'étiquette Europe Ecologie Les Verts a reçu le soutien du maire sortant Dominique Gros et rassemble diverses sensibilités de la gauche (PCF, Génération.s, radicaux de gauche, génération écologie...), en attendant un hypothétique accord avec le Parti Socialiste. 

Il est talonné par Françoise Grolet. La candidate du Rassemblement National affiche 18% des intentions de vote et confirme sa position pour le second tour. Mais c'est environ 4 points de moins que son score du premier tour en 2014. Il faut dire que les questions de sécurité qu'affectionnent le RN sont aussi le terrain de prédilection de François Grosdidier. 

Derrière ce trio, Richard Lioger est décroché, à 11% des intentions de vote. Le député LREM, ex-premier adjoint, investi par le parti et soutenu par deux collègues messins de l'Assemblée Nationale (Ludovic Mendes et Belkhir Belhaddad) ne décolle pas et pourrait ne se contenter que d'un rôle d'arbitre. Un camouflet pour la majorité présidentielle qui avait pointé Metz dans ses objectifs. Le contexte national avec la réforme des retraites ne l'aide pas, tout comme la division dans son camp. Béatrice Agamennone aurait-elle fait mieux à sa place ? La candidate dissidente, ancienne référente d'En Marche en Moselle n'est qu'à 3%. 

Chez les autres candidats, seul Thomas Scuderi, qui se présente sans l'onction officielle du PS, dépasserait les 5% permettant le remboursement des frais de campagne, voire la France Insoumise avec Jean-Hugues Nyalendo si l'on tient compte de la marge d’erreur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu