Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Metz : pour Richard Lioger, "Dominique Gros a perdu son sens politique"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le maire de Metz, Dominique Gros, a affirmé sur France Bleu Lorraine Nord, qu'il apportait son soutien à Xavier Bouvet, candidat pour les municipales. Ce ralliement passe assez mal pour Richard Lioger et d'autres actuels ou anciens adjoints du maire messin.

Richard Lioger, lors d'une session parlementaire, à l'Assemblée nationale.
Richard Lioger, lors d'une session parlementaire, à l'Assemblée nationale. © Maxppp - Christophe Morin

Annoncé lundi 27 janvier sur France Bleu Lorraine Nord, le soutien officiel de Dominique Gros à Xavier Bouvet, en vue des municipales, fait réagir au sein de la sphère politique messine. Le maire socialiste sortant, qui va passer la main en mars après deux mandats, est revenu sur sa succession et apporte son soutien au candidat de 35 ans qui mène la liste "Unis pour Metz" avec diverses sensibilités de la gauche.

Le choix de la jeunesse et de l'avenir donc pour celui qui fut son collaborateur de cabinet et à la tête de l'agence Inspire Metz. Pour ses actuels ou anciens adjoints candidats, Richard Lioger, Béatrice Agaménonne ou Thomas Scuderi, pas de réelle surprise mais certains l'ont un peu mauvaise.

Je crois que les partis politiques s'honorent quand ils respectent leurs bases, quand les militants font campagne pour eux, là ce n'est pas le cas", Thomas Scuderi

Le plus amer, c'est sans doute Richard Lioger, premier adjoint de Dominique Gros de 2008 à 2017, aujourd'hui candidat LREM. Il assure qu'on ne fait "pas de politique avec des sentiments", alors il ne fait pas dans le détail. "Je pense que Dominique Gros a perdu son sens politique, explique-t-il. Il a gouverné avec nous pendant 12 ans, au centre, et aujourd'hui, il appelle à voter pour une liste qui est quasiment d'extrême gauche, qui renie la plupart des engagements qu'il a réalisés." En référence, dit-il, à la "BA 128 de Frescaty, au Palais des Congrès et au Mettis"

Richard Lioger réagit au ralliement de Dominique Gros à Xavier Bouvet.

Richard Lioger n'est pas surpris non plus par ce ralliement à Xavier Bouvet. "Un secret de polichinelle enfin officiel", rien de plus assure Thomas Scuderi, candidat investi par les militants du PS. Un vote finalement invalidé par le parti. "C'est un non-événement, dit-il sobrement avant d’égratigner Dominique Gros. Il a manœuvré depuis le début pour retirer l'investiture des militants socialistes. Je crois que les partis politiques s'honorent quand ils respectent leurs bases, quand les militants font campagne pour eux, là ce n'est pas le cas".   

Xavier Bouvet en discussion avec le PS

Béatrice Agamennone, adjointe aux espaces verts et dissidente d'En Marche, en rajoute une couche. Elle estime même que cela peut desservir Xavier Bouvet. "Il a prôné le renouveau mais c'est plutôt une succession d'étiquettes qui se mélange, que des hommes nouveaux ou des femmes nouvelles, avec un projet pour la ville de Metz."

Xavier Bouvet, lors d'une conférence de presse, lundi 27 janvier. - Radio France
Xavier Bouvet, lors d'une conférence de presse, lundi 27 janvier. © Radio France - François Pelleray

L'étiquette socialiste, Xavier Bouvet,pourrait l'avoir. Il assure que les discussions sont toujours en cours avec le parti.

Xavier Bouvet réagit au soutien que lui apporte Dominique Gros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu