Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Mimizan : les enjeux du scrutin

-
Par , France Bleu Gascogne

Comme en 2008 et en 2014, il y a, cette année, 3 candidats à l'élection municipale de Mimizan. Les 3 candidats sont tête de liste pour la première fois. Il s'agit d'Arnaud Bourdenx, Daniel Corbeaux et Frédéric Pomarez.

Trois listes se disputent le premier tour à Mimizan
Trois listes se disputent le premier tour à Mimizan © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Qui succédera à Christian Plantier à Mimizan ? En poste depuis 2008, le maire sortant ne se représente pas en tant que tête de liste à l'occasion de ces élections municipales.

Dans cette ville de 7018 habitants (population légale 2020, chiffres INSEE), 3 listes s'affrontent : 

  • "Gardons le cap" conduite par Arnaud Bourdenx
  • "Mimizan demain" conduite par Daniel Corbeaux
  • "Ensemble pour Mimizan" conduite par Frédéric Pomarez

Arnaud Bourdenx s'inscrit dans la continuité de Christian Plantier

Arnaud Bourdenx, issue de la majorité sortante, est candidat tête de liste à Mimizan
Arnaud Bourdenx, issue de la majorité sortante, est candidat tête de liste à Mimizan © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Arnaud Bourdenx, 51 ans, membre de la majorité sortante, mène une liste qu'il présente comme "apolitique" et dit s'inscrire dans la continuité de Christian Plantier. Le maire sortant lui apporte d'ailleurs son soutien et fait partie de cette liste, en position numéro 3. 

Arnaud Bourdenx, qui était conseiller municipal lors du premier mandat de Christian Plantier, et premier adjoint lors de la seconde et actuelle mandature, vise désormais le fauteuil de maire : "Lors des deux premières mandatures, nous avons remis Mimizan à niveau. La ville était en perdition, nous avons pris 12 ans pour remettre les infrastructures à niveau. Maintenant que les principaux sujets ont été traités, nous avons une mandature devant nous pour s'occuper de la qualité de vie à Mimizan. S'occuper de la mobilité, de l’environnement, et ainsi donc être plus proche des Mimizanais.

Dans son programme, Arnaud Bourdenx propose, notamment, de lancer une navette gratuite à l'année entre Mimizan-bourg et Mimizan-plage. Alors que les opposants accusent la majorité actuelle d'avoir bétonné Mimizan, Arnaud Bourdenx répond qu'il entend désormais, s'il est élu, végétaliser la ville en multipliant par 3 le nombre d'arbres et d'arbustes dans la commune. 

Arnaud Bourdenx, candidat de la majorité sortante à Mimizan

Programme d'Arnaud Bourdenx à retrouver ici : https://www.facebook.com/bourdenx2020

Daniel Corbeaux, un dissident désormais candidat 

Daniel Corbeaux veut lutter contre la "bétonisation" de Mimizan
Daniel Corbeaux veut lutter contre la "bétonisation" de Mimizan © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Ex-militaire, Daniel Corbeaux est un ancien proche de Christian Plantier. Il avait été son directeur de campagne lors des municipales de 2014, et était même devenu son adjoint aux finances dans la foulée, avant que des divergences conduisent les deux hommes au divorce. Sa délégation d'adjoint lui a été retirée en 2015. Aujourd'hui, Daniel Corbeaux se présente en candidat dissident. "J'ai des valeurs, explique-t-il à France Bleu Gascogne. Le travail pour lequel nous avons été élus en 2014, n'a pas été entièrement effectué. Donc moi aujourd'hui je me sens redevable de cela, cela me pousse aujourd'hui à essayer de faire quelque chose pour les 6 années à venir."

Il dénonce la "bétonisation" de la ville sous le dernier mandat de Christian Plantier ("on a favorisé les résidences de tourisme"), estime que les touristes ont été favorisés au détriment des habitants à l'année ("ce qui est bon pour les Mimizanais sera bon pour le touriste, mais l'inverse n'est pas forcément vrai"). 

S'il est élu, Daniel Corbeaux veut rénover les arènes de Mimizan pour en faire "l'une des plus grandes salles de spectacle de toute la côte atlantique" et mise sur la démocratie participative pour donner la parole aux habitants. 

Daniel Corbeaux, candidat dissident à Mimizan

Programme de Daniel Corbeaux à retrouver ici : http://mimizandemain.fr/ et https://www.facebook.com/mimizandemain/

Frédéric Pomarez, candidat d'union de la gauche 

Frédéric Pomarez, candidat de gauche, soutenu par Xavier Fortinon
Frédéric Pomarez, candidat de gauche, soutenu par Xavier Fortinon © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Frédéric Pomarez, 49 ans, conseiller municipal sortant d'opposition, est la tête d'une liste d'union de la gauche. Soutenu par le président du Conseil départemental des Landes, Xavier Fortinon - qui est d'ailleurs numéro 5 sur la liste - Frédéric Pomarez dit défendre un projet "socialement juste et écologiquement fort". Dénonçant une "situation financière très inquiétante" à Mimizan, il compte demander un audit financier s'il est élu maire : "C'est une commune qui a fait des erreurs, et ces erreurs on les paie cash". Il vise notamment la construction du nouveau casino, qui a lourdement pesé sur les comptes de la commune. Selon les derniers chiffres disponibles, la dette communale représente près de 17 millions d'euros à Mimizan, soit 2366 euros par habitant (contre 10 millions d'euros en 2014, soit 1410 euros par habitant à l'époque).  

Frédéric Pomarez dénonce des "opérations immobilières à la plage" ces dernières années : des résidences de tourisme ou des zones de résidence où les "volets sont fermés 10 mois sur 12". "Tout est fait pour le tourisme, pour accueillir des vacanciers et des résidents secondaires et pas de politique pour maintenir nos actifs sur la commune." S'il est élu, Frédéric Pomarez promet de réserver les terrains municipaux au logement des Mimizanais, pour faire venir des jeunes et des actifs. 

Il promet de créer de nouveaux services pour les personnes âgées de la commune et entend mettre en place de la démocratie participative pour "faire participer tous les Mimizanais à la construction de la vie communale". 

Frédéric Pomarez, candidat divers gauche à Mimizan

Programme de Frédéric Pomarez à retrouver ici : https://www.facebook.com/Pomarez2020/

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu