Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Mont-de-Marsan : trois listes pour la ville aux trois rivières

-
Par , France Bleu Gascogne

France Bleu Gascogne à l'heure des municipales ! Jusqu'au premier tour du scrutin, dimanche 15 mars, nous sillonnons le département à la rencontre des candidats et leur programme. Coup de projecteur sur la ville préfecture des Landes: Mont-de-Marsan. Trois listes pour la ville aux trois rivières.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Stéphanie Hildenbrandt

 A Mont-de-Marsan, première ville des Landes avec ses 29.554 habitants au dernier recensement, trois listes battent le pavé. Trois listes avec trois défis différents à relever pour la préfecture des Landes d'ici 2026. 

Pour Charles Dayot, "nous arrivons vers des périodes où les villes moyennes de notre taille ont une carte à jouer par rapport à la métropolisation.  Nous allons déployer des zones d'activité, nous allons travailler sur la cyber sécurité. Ce défi-là on doit pouvoir le relever et devenir peut-être un pôle d'attractivité tout en gardant notre âme de village gascon. La force de Mont-de-Marsan, c'est une ville préfecture avec l'offre de services, l'offre culturelle presque d'une métropole ET c'est l'âme d'un village gascon. Il faut garder cette identité."

Pour Jean-Baptiste Savary, "le défi est climatique et économique. Arriver à faire de Mont-de-Marsan une ville exemplaire en matière de défi climatique; améliorer la ville en améliorant les voies cyclables, mettre en place les transports gratuits. C'est un premier pas. Aujourd'hui on ne veut pas faire de l'écologie punitive envers les automobilistes. On le relève aussi en améliorant la provenance et l'alimentation biologique dans nos cantines. c'est autant un enjeu de santé publique que d'installation d'agriculteurs sur nos territoires."

Pour Jules Thévenot, le collectif "croit beaucoup en l'intelligence collective. L'élu n'est pas là pour prendre des décisions. Il est là pour canaliser l'expertise des gens, leurs initiatives. Si on arrive à enclencher ce processus de participation,  on aura gagner beaucoup de choses parce qu'à partir de là peuvent découler beaucoup de décisions. Les gens se réapproprieront la ville."

Charles Dayot "100% POUR LES MONTOIS"
Charles Dayot "100% POUR LES MONTOIS" © Radio France

Le premier à s'être déclaré, c'est Charles Dayot, le maire sortant. Dès l'été 2019, le Montois de 51 ans fait connaitre ses intentions, lui qui dresse un bilan globalement positif de son mandat. "Mont-de-Marsan s'est transformé". Alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin? "En une seule phrase, résume Charles Dayot, c'est continuer d’améliorer le cadre de vie des Montoises et des Montois. Par exemple combattre la solitude de nos aînés. Favoriser l'arrivée de nouveaux médecins sur ce territoire. Le cadre de vie, c'est aussi permettre à une famille de pouvoir circuler en vélo correctement, en toute sécurité et de pouvoir le faire sur des routes rénovées, réhabilitées avec un éclairage moderne et peu énergivore. Une ville zéro carbone et surtout une ville zéro déchet à l'horizon 2030. Geneviève Darrieussecq m'a transmis une responsabilité en 2017. Je pense avoir travaillé tous les jours pour pouvoir assumer cette transition. Il y a encore beaucoup de choses ."

Jean-Baptiste Savary, "LE NOUVEL ELAN POPULAIRE"
Jean-Baptiste Savary, "LE NOUVEL ELAN POPULAIRE" © Radio France - Stéphanie Hildenbrandt

Le cadre de  vie, c'est également le cheval de bataille du Nouvel Elan populaire, mené par le socialiste Jean-Baptiste Savary, 32 ans. A la tête d'une liste plurielle, le candidat de la gauche part à la conquête de nouveaux habitants et de nouveaux emplois. "Il y a un gros travail à faire sur le développement économique sur la ville. Les chiffres de l'Insee sont clairs. On a perdu 953 emplois publics et privés entre 2011 et 2016. Et on a vu environ 1600 habitants quitter la ville. Partant de ce constat, nous voulons redynamiser, redensifier le tissu économique afin d'une part d'élargir les bases fiscales sur l'impôt entreprise qui nous permettront de financer notre projet. Et le deuxième volet de notre programme, c'est d'avoir une action forte sur le cadre de vie des Montoises et des Montois. J'entends par là la végétalisation de la ville, l'amélioration de l'existant, l'entretien des quartiers au quotidien ainsi que tout ce qui concerne voies cyclables. Notre cheval de bataille, c'est vraiment l'économie et le cadre de vie."

Jules Thévenot pour le Collectif Marsan citoyen
Jules Thévenot pour le Collectif Marsan citoyen © Radio France - Stéphanie Hildenbrandt

La troisième liste a décidé de bousculer les codes. Le Collectif Marsan citoyen ne veut pas entendre parler de tête de liste qui fait trop rigide et trop vieux monde. Pas question non plus de figer un programme. Jules Thévenot, musicien et membre du collectif s'explique. " Le collectif n'a pas pour vocation de dévoiler un programme en 37 points. Le programme repose sur une participation des habitants. Aucune décision importante qui aura un impact sur la vie des habitants ne sera prise sans cette participation. Le premier chantier sera de définir précisément la participation des habitants. Ce sera une assemblée citoyenne avec qui on va étudier ce qu'il y a de plus urgent. C'est avec cette assemblée-là qu'on va affiner les pistes que l'on aura défricher auparavant, toujours avec les habitants."

En 2014, il n'avait fallu qu'un tour pour désigner le maire. 56,01% pour Geneviève Darrieussecq, la maire sortante. Il y avait alors quatre listes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu