Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Montélimar : ça se bouscule à droite

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La députée Alice Thourot a reçu l'investiture de la République en Marche pour les municipales à Montélimar. Il y aura au moins six listes en lice.

La mairie de Montélimar
La mairie de Montélimar © Maxppp -

Montélimar, France

On connaît depuis lundi soir la tête de liste LREM. La liste LREM, "J'aime Montélimar" sera donc emmenée par la députée Alice Thourot. Elle a battu Franck Reynier l'actuel maire aux législatives de 2017 ; mais ce sera loin d'être la seule liste de centre droit.   

Trois listes au centre droit

Outre la liste LREM, il faudra compter avec la liste de Julien Cornillet, "Montélimar demain". C'est un centriste qui devrait décrocher l'investiture des Républicains. Un détail : c'est un farouche adversaire du maire actuel. Une histoire de famille puisque Julien Cornillet est le fils de Thierry Cornillet, ancien maire de Montélimar de 1989 à 1999 et fâché avec le maire actuel Franck Reynier. Le fils a repris le combat du père et ne manque pas une occasion de dire tout le mal qu'il pense de Franck Reynier.  Il faut ajouter l'éventuelle liste du maire sortant : il n'a pas dit s'il se représentait, ce devrait être chose faite en début d'année. En tout cas ces trois têtes de listes ne s'apprécient guère. 

Aucun des trois ne parle de son programme ou de sa vision pour l'avenir de Montélimar. Trop tôt disent-ils. Et pourtant seul leur programme pourrait les différencier puisqu'ils ont la même sensibilité politique.   

La gauche se cherche

A gauche, les choses ne sont pas simples alors que la ville est détenue depuis 30 ans par le centre droit. Catherine Coutard, actuelle conseillère municipale d'opposition mélenchoniste essaie de rassembler autour de son nom. Mais la gauche reste très émiettée. 

Il y aura une liste du Rassemblement National. L'échelon national n'a pas encore validé la candidature du tête du liste. A Valence on explique qu'il s'agit d'un jeune homme très implanté à Montélimar. Il faut y ajouter a liste d'un commerçant du centre ville de Montélimar, Jacques Sébille. Sa liste s'appelle "Osons Montélimar".    

Choix de la station

France Bleu