Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Montélimar : Franck Reynier dévoile son programme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le maire sortant de Montélimar est officiellement candidat pour un quatrième mandat. Ce lundi matin, sur France Bleu Drôme Ardèche, Franck Reynier a levé le voile sur son programme.

Franck Reynier est le 6e et dernier candidat déclaré à Montélimar
Franck Reynier est le 6e et dernier candidat déclaré à Montélimar © Radio France - Florence Beaudet

Après une vidéo publiée samedi matin sur Facebook pour officialiser sa candidature, Franck Reynier est entré dans le concret ce lundi matin. Le maire sortant de Montélimar, de centre-droit (il est membre du parti radical valoisien), a expliqué les priorités de son programme qui sera diffusé dans les prochains jours en version papier dans les boîtes aux lettres des Montiliens.

Emploi, sécurité, santé, mobilités

La première priorité, c'est le développement économique. "Je suis depuis longtemps convaincu que pour chacun d'entre nous, sans activité professionnelle, tout est difficile", assure Franck Reynier. 

Le maire sortant met aussi l'accent sur la sécurité. Il projette de recruter une dizaine de policiers municipaux en plus des 40 agents actuels. Il souhaite développer la vidéoprotection y compris près des containers d'ordures ménagères. "Parce que c'est inadmissible et incompréhensible qu'on puisse déposer des canapés, des frigidaires, etc. Je suis souvent sur le terrain et ça exaspère nos concitoyens de voir qu'une petite partie ne respecte rien. Je crois que le rôle des collectivités, le rôle de la puissance publique, c'est de rappeler que les règles doivent être respectées par tous."

Sur la santé, Franck Reynier met en avant le projet de centre municipal de santé qui est déjà lancé. Il souhaite aussi mettre en oeuvre une mutuelle municipale de santé "pour permettre à ceux qui ont des difficultés d'accès aux soins de bénéficier d'une couverture plus importante, ce qui se fait déjà dans d'autres villes de la Drôme." 

Je ne suis pas Madame Hidalgo. Je ne vais pas punir les automobilistes

Sur la mobilité, à l'heure où d'autres veulent chasser les voitures des centres-villes, Franck Reynier assume une position à contre-courant : "Il faut que nous puissions mieux circuler avec nos voitures, parce que nous ne sommes pas à Paris, Lyon ou Marseille. Et je ne suis pas madame Hidalgo. Je ne vais pas punir et pénaliser les automobilistes. Il faut que les choses puissent s'améliorer. Donc, des aménagements routiers, des carrefours giratoires pour remplacer les feux et une fluidité meilleure." Il promet un nouveau parking de 500 places avec des tarifs préférentiels pour les habitants et ceux qui travaillent en centre-ville. Le maire sortant promet également un plan vélo, une réfection des trottoirs pour les piétons et il veut des voies dédiées aux bus aux entrées sud et nord de la ville. 

Il dit avoir deux engagements : une ligne verte, c'est-à-dire intégrer les questions d'environnement à tous les projets ainsi que davantage de participation des citoyens, et une ligne rouge à savoir la non-augmentation des impôts locaux. 

Quant à la concurrence plus forte qu'en 2014 avec cinq listes face à lui contre deux adversaires il y a six ans, Franck Reynier ne commente pas. "Les Montiliens auront à apprécier ce que seront les propositions de chaque candidat. Ensuite, ils feront leur choix".

Cinq autres candidats déclarés à Montélimar

  • Alice Thourot, députée LREM de Montélimar
  • Julien Cornillet, nougatier, LR, fils de l'ancien maire Thierry Cornillet
  • Catherine Coutard, conseillère municipale d'opposition, à la tête de la liste de gauche
  • Ludovic Reynier, RN, malgré l'homonymie, aucun lien de parenté avec le maire sortant
  • Raphaël Rosello, conseiller municipal d'opposition, élu en 2014 sur la liste FN

Les six candidats ont jusqu'au 27 février pour boucler leur liste de 39 noms et la déposer en préfecture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu