Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Nancy : Laurent Hénart pourra-t-il rassembler Marcheurs et Républicains ?

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alors que Les Républicains n'ont plus de président, la question des alliances aux municipales se pose à Nancy. Pour Eric Pensalfini, patron des LR en Meurthe-et-Moselle, le grand écart entre Marcheurs et Républicains paraît compliqué. Explications.

Laurent Hénart maire Radical de Nancy (Meurthe-et-moselle), 7 mai 2019.
Laurent Hénart maire Radical de Nancy (Meurthe-et-moselle), 7 mai 2019. © Radio France - Laurent Watrin

Laurent Hénart parviendra-t-il à rassembler largement lors des prochaines élections municipales à Nancy en mars 2020 ? Ce lundi matin, le patron du parti Les Républicains, Eric Pensalfini a émis des doutes au cours d'un entretien sur France Bleu Lorraine.

Questionné sur les alliances à nouer lors des prochaines municipales, et sur une liste de rassemblement autour de Laurent Hénart réunissant Marcheurs, Radicaux et Républicains, Eric Pensalfini n'a pas semblé très emballé : 

"C'est un grand écart, je ne sais pas si on est prêt à le faire."

Eric Pensalfini qui n'a semble-t-il pas apprécié le soutien de Laurent Hénart, président du mouvement radical, à la liste Renaissance aux élections européennes : 

"Historiquement, le Parti Radical est un de nos alliés. Aujourd'hui, il a fait un autre choix. Est-ce que ce choix ne vaut que pour les Européennes ? Je n'aime pas qu'on retourne sa veste systématiquement. Moi, ce n'est pas ma façon d'être."

"Une erreur"

Laurent Hénart devra-t-il faire un choix entre la République en Marche et Les Républicains pour constituer sa liste ? Le maire de Nancy ne semble pas l'entendre de cette oreille : 

"C'est une erreur de mélanger les affaires de partis et la vie municipale. D'ailleurs, à Nancy, actuellement, vous avez des Républicains, et non des moindres, je pense à Valérie Debord, Jean-François Husson qui sont des élus heureux dans la majorité que je conduis, avec des élus radicaux, MoDem et Marcheurs [...] Alors, oui, ils font des choix qui ne sont pas les mêmes au moment des élections présidentielles, législatives ou européennes mais ça fonctionne au service de Nancy."

S'agissait-il d'un ballon d'essai du parti Les Républicains, d'une maladresse ou bien d'une véritable envie de mener une liste autonome de la part d'Eric Pensalfini ? Les prochains mois le diront. L'identité du futur président du parti pourrait également apporter une réponse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess