Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Nancy : "Tout reste à jouer" pour les candidats les mieux placés dans notre sondage

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Notre sondage exclusif Ipsos Sopra Steria pour France Bleu Sud Lorraine et l'Est Républicain dévoile les intentions de vote des Nancéiens pour les élections municipales de 2020. Les réactions des trois candidats arrivés en tête.

L'hôtel de ville de Nancy, place Stanislas.
L'hôtel de ville de Nancy, place Stanislas. © Radio France - Thierry Colin

"Tout reste à jouer", affirment Laurent Hénart, Mathieu Klein et Laurent Watrin, les trois candidats sur le podium des intentions de vote aux élections municipales à Nancy dans notre sondage exclusif réalisé par Ipsos Sopra Steria pour France Bleu et l'Est Républicain, sur le premier tour des élections municipales à Nancy.

Le maire candidat à sa succession, Laurent Hénart, obtient 34% des suffrages tout comme Mathieu Klein, actuel président du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle. Laurent Watrin, tête de liste soutenu par Europe Ecologie les Verts, est crédité de 12% des votes.

Les autres listes arrivent plus loin derrière : Grégoire Eury (RN) est crédité de 6%, Nordine Jouira (FI) recueille 5%, Patricia Melet (Debout la France) est à 4%, Françoise Hervé (SE) est à 3%. Jason Vanoni (UPR) et Christiane Nimsgern (LO) sont à 1%. 

La campagne municipale peut rebattre les cartes

Laurent Hénart, candidat soutenu par le Parti Radical, la République en Marche et les Républicains, n'est pas surpris de voir un score aussi serré : "Les élections à Nancy ne sont jamais des élections faciles, elles ne sont jamais jouées d'avance. Je suis à 100% en campagne et pour moi, une campagne, ça sert à faire bouger les lignes".

Les résultats du sondage sont plutôt positifs pour Mathieu Klein, candidat soutenu par le Parti socialiste et le Parti Communiste : "Ça traduit une dynamique que je ressens sur le terrain depuis plusieurs semaines : les Nancéiens ont envie de changement. Je reste aussi combatif que je le suis depuis plusieurs semaines".

Les Verts, peut-être au second tour

Laurent Watrin, candidat soutenu par Europe Ecologie les Verts, envisage lui aussi la campagne électorale comme déterminante : "Le premier tour c'est le 15 mars. Donc on verra à ce moment-là ce que nos propositions ont donné dans l'opinion nancéienne."

Laurent Watrin ne ferme pas totalement la porte à une alliance avec un des deux candidats en tête : "La réponse à la question est prématurée. On veut faire gagner l'écologie, on mettra des propositions fortes dans une éventuelle négociation mais l'idée c'est d'être le plus haut possible le 15 mars."

Les autres listes arrivent plus loin derrière : Grégoire Eury (RN) est crédité de 6%, Nordine Jouira (FI) recueille 5%, Patricia Melet (Debout la France) est à 4%, Françoise Hervé (SE) est à 3%. Jason Vanoni (UPR) et Christiane Nimsgern (LO) sont à 1%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess