Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Nancy : tram, écologie, police municipale au menu du débat France Bleu - France 3

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Quatre candidats étaient invités sur France 3 Lorraine, avec France Bleu Sud Lorraine, à un débat ce mercredi soir à moins de trois semaines des élections municipales de Nancy les 15 et 22 mars.

Le débat des municipales à Nancy diffusé sur France 3 Lorraine
Le débat des municipales à Nancy diffusé sur France 3 Lorraine - France 3 Lorraine

France 3 Lorraine, avec France Bleu Sud Lorraine, organisait un débat sur les municipales à Nancy ce mercredi 26 mars, à moins de trois semaines des élections des 15 et 22 mars. Débat entre quatre candidats : Laurent Hénart pour Nancy Positive, Nordine Jouira pour Nancy en commun, Mathieu Klein pour Nancy en Grand et Laurent Watrin pour Nancy Ecologie Citoyenne. Retrouvez les principaux thèmes abordés par les candidats au cours de cette émission.

Le débat en vidéo

Désaccords majeurs sur le tramway

Parmi les principaux points de désaccord : le projet de renouvellement de la ligne 1 du tramway dans le Grand Nancy. Laurent Hénart, le maire sortant, défend le projet voté fin décembre : "la clé de voûte des mobilités dans cinq ou six ans" car il permettrait de donner plus de place aux piétons et cyclistes notamment. Un tram qui doit circuler dans la Métropole en 2023. "Il faut prendre le temps" lui répond Laurent Watrin, pour revoir le projet "financièrement et techniquement" alors que l'enveloppe prévue tourne autour de 450 millions d'euros. 

"J'aimerais bien que nous soyons dans la situation de pouvoir choisir et prendre le temps", réagit Mathieu Klein qui dénonce le retard pris dans ce dossier alors que la fin du tram actuel était programmée. Il faut donc faire le tram "par pragmatisme" selon le candidat socialiste qui attaque frontalement le maire sortant Laurent Hénart : "attendre que le tram soit fait pour tout réaliser est une erreur profonde, ça veut dire qu'il ne se passera rien d'ici 2026, or la piétonisation doit être faite dès aujourd'hui, les réseaux cyclables doivent être engagés dès aujourd'hui, la gratuité des transports le week-end pour tous, la semaine pour les seniors et les jeunes peut être engagés dès aujourd'hui."

Pour Nordine Jouira, si le projet de tram est "fondamental" mais "à revoir" car "il n'y a pas de consensus sur le tracé et qu'il faut satisfaire les collectifs sur cette question et notamment la montée à Brabois." Nordine Jouira favorable à la gratuité totale des transports en commun.

Et Laurent Hénart de rappeler que faire une pause rallongerait le calendrier et qu'une partie des plateaux piétons et des pistes cyclables seraient prêts en 2023 pour le lancement du premier tronçon du nouveau tram.

Concours d'idées sur l'écologie

C'est l'un des thèmes majeurs de cette campagne des municipales à Nancy : l'écologie. Parmi les mesures évoquées par Laurent Watrin, l'interdiction des terrasses chauffées "par bon sens" mais aussi des "périmètres de sécurité sanitaire autour des établissements scolaires" pour interdire aux parents de s'arrêter et de circuler en voiture devant les écoles, collèges et lycées. 

Nordine Jouira veut appliquer une "règle verte" pour ne "pas prendre à la nature plus que ce qu'elle ne peut supporter" et veut lancer la ville dans la démarche zéro déchet en s'appuyant sur les réseaux associatifs. Un débat d'orientation écologique serait organisé avant chaque débat d'orientation budgétaire chaque année.

Laurent Hénart annonce de son côté la plantation de 7.000 arbres sur le prochain mandat, dix hectares supplémentaires de parcs et jardins, plus de 6.000 logements rénovés, le réaménagement de la place Carnot pour créer une "promenade plantée" et un îlot de fraîcheur.

Enfin, Mathieu Klein dénonce une transition qui ne s'est pas vérifiée "dans les faits" : "on a entendu beaucoup parler de vert depuis un an et demi mais on en n'a pas vu beaucoup dans la ville". Le candidat soutenu par le PS et le PC veut accélérer sur la végétalisation de la ville pour la rendre plus respirable, sur les pistes cyclables notamment.

Combien de policiers ? Pour faire quoi ?

Si les questions de sécurité sont moins prégnantes à Nancy dans cette campagne, elles existent malgré tout. Mathieu Klein propose de passer de 70 à 100 policiers municipaux pour atteindre la moyenne du nombre de policiers pour une ville de cette taille. Avec l'idée d'en faire une police de proximité, présente en permanence dans tous les quartiers. 

Nordine Jouira plaide en faveur d'une police municipale de "prévention", de médiation pour pacifier les relations entre habitants et police. La tête de liste issue de LFI se dit hostile à l'armement des policiers municipaux qui "ne doivent pas se substituer à la police nationale"

Laurent Watrin préfère parler de sûreté plutôt que de sécurité. Il parle du rôle de médiation de la police municipale mais aussi de certains commerçants ou d'acteurs dans les quartiers de la ville. Pour enrayer le phénomène d'escroqueries aux réparations domestiques sur des personnes âgées, il propose que la municipalité pilote un système de réparation à domicile.

Le maire sortant Laurent Hénart salue le succès de la vidéosurveillance avec des caméras visionnées en temps réel. Il souhaite passer à 90 policiers municipaux pour mettre en place des patrouilles de nuit jusqu'à six heures du matin. Il souhaite mettre en place une brigade de propreté de 40 agents pour sanctionner les incivilités en matière de propreté.

Les autres listes en lice : 

  • Christiane Nimsgern (soutenue par Lutte Ouvrière)
  • Patricia Mélet (divers droite)
  • Jason Vanoni (soutenue par l'UPR)
  • Grégoire Eury (soutenue par le Rassemblement National)
  • Françoise Hervé (sans étiquette)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu