Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Nîmes : clap de fin pour Olivier Jalaguier

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le désormais ex-numéro 3 de la liste "Nîmes en mieux", frappé d'inéligibilité, ne saisira pas le tribunal administratif. Il se retire de la course aux élections municipales.

La liste "Nîmes en mieux" a voulu donner une image d'union sacrée malgré l'épisode Jalaguier
La liste "Nîmes en mieux" a voulu donner une image d'union sacrée malgré l'épisode Jalaguier © Radio France - Hervé Sallafranque

Cette fois, la décision est définitive.  : Olivier Jalaguier se retire de la liste "Nîmes en mieux". Celui qui portait le numéro 3 dans la liste conduite par Yvan Lachaud n'ira pas devant le tribunal administratif comme il en avait la possibilité. Olivier Jalaguier a été déclaré inéligible par la préfecture du Gard en raison d'un possible conflit d'intérêt. En l'occurrence, un contrat qui lie son agence de communication Terra Luna à la ville de Nîmes.

Redistribution des cartes

Olivier Jalaguier a quitté la scène ce jeudi midi sous les applaudissements nourris de la trentaine de colistiers rassemblés en rangs serrés dans le local de campagne de "Nîmes en mieux". Une ultime image d'union sacrée pour une liste, qui, a défaut de se montrer ébranlée par cet épisode, subit évidemment une redistribution des cartes :  Thierry Procida grimpe de la 5e à la 3e place, mais il reste chargé de la démocratie de proximité et des conseils de quartiers ; Mounir Benslima passe de la 9e à la 5e position en conservant la sécurité ; Jacques Audibert monte à la  9e place. C'est lui qui prend en charge le dossier "ville attractive" que gérait jusqu'à maintenant Olivier Jalaguier. 

Hedi Bouri, recrue de dernière minute

Enfin, le nouveau venu sur cette liste s'appelle Hedi Bouri. L'ancien champion de karaté du clos d'Orville, occupe la 53e place.  Une position qui, a priori, ne lui donne aucune chance d'être élu même en cas de victoire de "Nîmes en mieux", mais qui, selon Yvan Lachaud, témoigne d'une volonté supplémentaire de s'ouvrir au sport et aux quartiers.

Huit candidats sont déclarés à Nîmes 

  • Jean-Paul Fournier (maire sortant), "Choisissons Nîmes" (LR/Divers droite)
  • Daniel Richard, "Nîmes, une ville nommée Désir" (EELV-PS-LFI)
  • Yoann Gillet, "Le courage d’agir" (RN)
  • Yvan Lachaud, "Nîmes en mieux" (MODEM-UDI-LREM)
  • Vincent Bouget, Jo Menut, "Nîmes citoyenne à gauche"  (PCF/Divers gauche)
  • David Tebib, "Nîmes ensemble"
  • Jacques Armando, Debout la France 
  • Stéphane Gilli, "Nîmes animaliste"
Choix de la station

À venir dansDanssecondess