Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Municipales à Nîmes : Olivier Jalaguier dénonce "une lettre qui a le mauvais goût de l'amertume"

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Dans uen lettre ouverte, 35 nîmois de la société civile demandent le retrait de Jean-Paul Fournier, le maire sortant, en pointant du doigt sa santé.

Olivier Jalaguier invité dans les studios de France Bleu Gard Lozère
Olivier Jalaguier invité dans les studios de France Bleu Gard Lozère © Radio France - Jerôme Plaidi

C'est une lettre qui fait beaucoup de bruit à Nîmes depuis la fin de semaine. 35 nîmois se revendiquant de la société civile réclament le retrait de Jean-Paul Fournier, le maire sortant et candidat à sa propre succession au second tour des élections municipales le 28 juin. Ils écrivent notamment : "Des bruits d’abord, puis des rumeurs, puis des vagues ont répandu l’image d’un maire qui par l’effet du temps et de la vie n’est plus en situation de maîtriser les domaines de ses fonctions." Ce dimanche, pour France Bleu Gard Lozère, Olivier Jalaguier, un ancien soutien d'Yvan Lachaud, sort de sa réserve, reconnaîssant avoir lu ce courrier "avec un certain effarement. Une lettre qui a le mauvais goût de l'amertume. C'est de la violence gratuite"

"J'ose espérer que ce n'est pas une manœuvre. Et c'est pour cela que j'invite la classe politique dans son ensemble, et tous les candidats, à condamner. Parce que c'est la porte ouverte à tout. C'est la porte ouverte à toutes les dérives" Olivier Jalaguier, au micro France Bleu Gard Lozère" Ce dimanche, pour France Bleu Gard Lozère, Olivier Jalaguier, un ancien soutien d'Yvan Lachaud, sort de sa réserve, reconnaissant avoir lu ce courrier "a

Dans leur lettre, les signataires s'appuient sur une interview réalisée sur France Bleu Gard Lozère. Ils écrivent ainsi : "Nous avons hésité à le croire jusqu’à votre absence systématique lors de tous les débats publics organisés entre candidats, votre interview calamiteuse sur la principale radio locale truffée d’hésitations et de silences interminables, où vous répondez à l’aide d’un souffleur, nous convainquent qu’en effet vous ne dominez plus les sujets qui sont ceux d’un maire"

Olivier Jalaguier précise : "Entendons nous bien, il n'est pas interdit dans le cadre d'une campagne, et je ne m'en suis pas privé lorsque j'étais engagé, en mon nom puis avec Yvan Lachaud avec "Nîmes en mieux".. je ne me suis pas privé de dénoncer la longétivité au pouvoir, de dénoncer l'absence de toute succession, de dénoncer l'absence de projet. Mais entre dire cela et remettre en cause l'honneur d'un homme, puisque c'est de cela qu'il s'agit. Et _l'honneur d'un homme au regard de son âge et de sa santé ; ça, ça manque cruellement de dignité_. Quand on en arrive à ça, on ne débat plus sur les idées"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess