Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Orange : la gauche partira en ordre dispersé

-
Par , France Bleu Vaucluse

Pas moins de six candidates et candidats seront en lice pour le premier tour des élections municipales à Orange, du jamais vu depuis 1989. Face à une extrême droite divisée, la gauche veut croire en ses chances. Mais elle aussi, partira désunie dans la bataille.

6 candidats seront au pied du mur lors du premier tour des municipales
6 candidats seront au pied du mur lors du premier tour des municipales © Radio France - Daniel Morin

Orange, France

"Comédie, opéra, tragédie" : ces trois mots sculptés au fronton du Théâtre municipal d'Orange donnent le ton de la campagne des municipales qui se joue dans la Cité des princes : un spectacle permanent depuis plusieurs semaines avec ses coups de théâtre, ses intrigues et ses répliques cinglantes.

Sur la scène électorale, pas moins de six candidates et candidats, du jamais vu depuis 1989 : Jacques Bompard, Xavier Magnin, Pierre Marquestaut, Carole Normani, Serge Marolleau et Fabienne Haloui.   

La gauche veut croire en ses chances 

Face à une extrême droite divisée (le maire élu depuis 1995 va devoir ferrailler avec son ancien directeur de cabinet et co-fondateur de la Ligue du Sud), les représentants de la gauche sont persuadés qu'ils ont "un coup à faire." Mais des semaines de discussion n'ont pas permis à Serge Marolleau et à Fabienne Haloui de trouver un accord, du moins dans la perspective du premier tour.

Ils conduiront donc deux listes séparées : "Ma couleur c'est Orange" pour Serge Marolleau d'Europe Ecologie Les Verts et "Décidons Orange solidaire et écologique" pour la conseillère municipale communiste d'opposition Fabienne Haloui. 

Les deux camps affichent leurs ambitions et leurs priorités : la santé ou encore l'attractivité de la ville pour Fabienne Haloui ; les transports ou l'urgence climatique pour Serge Marolleau. 6 candidats sur la ligne de départ et un objectif commun : se qualifier pour le second tour...   

Fabienne Haloui sur la question de la santé

Serge Marolleau sur la question des transports

Serge Marolleau de la liste "Ma couleur c'est Orange"  - Radio France
Serge Marolleau de la liste "Ma couleur c'est Orange" © Radio France - Daniel Morin
Fabienne Haloui de la liste "Décidons Orange solidaire et écologique"  - Radio France
Fabienne Haloui de la liste "Décidons Orange solidaire et écologique" © Radio France - Jean-Pierre Burlet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu