Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Orange : quatre candidats pour le second tour

-
Par , France Bleu Vaucluse

Dimanche, les électeurs devront choisir entre quatre candidats au deuxième tour des municipales à Orange. Aucune alliance à gauche, mais le candidat LR a rejoint la liste du maire sortant (Ligue du Sud).

Carte d'électeur - illustration
Carte d'électeur - illustration © Radio France - Antoine Balandra

Habitué à la victoire dès le premier tour, le maire sortant d'Orange doit cette fois faire face à trois candidats. Dimanche 28 juin, jour du deuxième tour, les électeurs devront choisir entre Jacques Bompard ("Jacques Bompard 2020 : nous maintiendrons", 47,55 %), Carole Normani ("Le printemps pour Orange", 14,37 %), Fabienne Haloui ("Décidons Orange solidaire et écologique", 13.8 %), et Xavier Magnin ("Orange avenir", 13.42 %).

Jacques Bompard prêt à prendre les paris

Largement en tête avec 47 % des voix, le maire sortant se dit "prêt à prendre les paris" : il sera "élu pour un cinquième mandat".  Son rival, Xavier Magnin, quatrième et dernier des qualifiés, espère encore l'emporter. Près de 60 % d'abstention au premier scrutin. Trois mois sont passés entre les deux tours, "de quoi rebattre les cartes", selon lui.   

Malgré les discussions, pas d'alliance entre les candidats de gauche. "Les dés étaient déjà pipés", estime Fabienne Haloui. Avec 13,8 % des suffrages, la candidate se place en troisième position, au coude à coude avec Carole Normani, qui elle assure vouloir "rassembler et non diviser". L'écologiste Serge Marolleau, hors course à l'issue du premier tour, appelle simplement à faire barrage à l'extrême droite.   

A droite en revanche, Pierre Marquestaut (LR) a rejoint la liste de Jacques Bompard. Le candidat des Républicains y est inscrit en treizième position.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu