Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Orange : un élu réclame le retour du vote papier pour éviter des risques de contamination

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

À Orange, dans la seule commune de Vaucluse à être dotée d'une machine à voter un élu s'inquiète. Gilles Laroyenne réclame le retour du vote papier pour les prochaines municipales afin d'éviter le maximum de contact en cette période d'épidémie de coronavirus.

une machine à voter - photo d'illustration
une machine à voter - photo d'illustration © Maxppp - STEPHANIE PARA

Un élu d'opposition orangeois alerte le Prefet de Vaucluse sur les risques de propagation du coronavirus avec les machine à voter. Orange est la seule commune du département à en faire usage. 

Gilles Laroyenne, conseiller municipal et communautaire, candidat sur la liste soutenue par la LREM aux élections, s'inquiète de l'organisation des municipales prévus les 15 et 22 mats prochains. Ce chirurgien dentiste demande au préfet qu'il mette à nouveau en place un  vote papier. Pour Gilles Laroyenne des mesures de prévention vont devoir s'imposer dans les bureaux de vote, d'autant que selon lui, "les élections vont se dérouler au moment où l’épidémie devrait atteindre un pic." 

La candidate communiste Fabienne Haloui se dit de son côté elle aussi préoccupée par la propagation du virus. Si elle a été tentée d'approuver cette démarche, elle estime finalement que ce vote sur support papier sera aussi vecteur du virus, ça ne changera rien. Fabienne Haloui assure aussi que c'est trop tard. Il faudrait recevoir en un temps record plus de 40 000 bulletins pour les élections. La tête de liste veut faire confiance aux autorités sanitaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu