Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Orléans : ce soir expire la dernière chance de se rassembler à gauche

-
Par , France Bleu Orléans

L'écologiste Jean-Philippe Grand a fait une nouvelle offre de rassemblement à plusieurs candidats à gauche : cette ultime offre vaut jusqu'à minuit ce lundi. Un accord a été officialisé samedi avec la liste citoyenne de Philippe Rabier mais reste très improbable avec la liste PS/PC.

Le téléphone de Baptiste Chapuis (PS) pourrait être bien sollicité ce lundi
Le téléphone de Baptiste Chapuis (PS) pourrait être bien sollicité ce lundi © Radio France - François Guéroult

Orléans, France

La gauche partira t-elle en ordre dispersé aux élections municipales à Orléans ? C'est ce qui avait été acté en novembre dernier. Mais les choses pourraient encore bouger : l'écologiste Jean-Philippe Grand, parti très vite en campagne à la tête de la liste OSE (Orléans solidaire écologique), a adressé une nouvelle et ultime offre de rassemblement à plusieurs candidats. L'offre expire ce lundi soir.

Un accord semble toutefois très improbable avec le binôme PS/PC. Du côté de Baptiste Chapuis et de Dominique Tripet, la campagne est en effet déjà lancée : site Internet, premiers tracts, la venue à Orléans de l'ancienne ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem pour les soutenir est même prévue le 21 février. 

L'écologie, priorité du programme... PS/PC !

Comme un symbole, le binôme a détaillé, vendredi dernier, ses propositions en matière d'urbanisme : un Central Park à l'orléanaise sur le terrain des Groues, 100 kilomètres de pistes cyclables réalisées dans le prochain mandat, la requalification des mails en lieu de promenade, l'extension du tramway de Coligny jusqu'à Saran... La priorité est clairement affichée : le développement durable. "Mais il ne s'agit ni d'une écologie paillette, ni d'une écologie dogmatique, sourit Baptiste Chapuis. Ce sera une écologie concrète, du quotidien, et dans tous les projets."

Même s'il y a toujours une divergence de point de vue sur la question de la gratuité des transports publics (à laquelle le PS et le PC sont favorables, contrairement à Jean-Philippe Grand), c'est bien sur la composition de la liste et le nombre de places éligibles que butent les discussions. La liste PS-PC a fait à Jean-Philippe Grand une nouvelle proposition il y a 8 jours, mais celle-ci ne coïncide pas avec l'offre qu'a formulée l'écologiste mardi dernier et qui prend fin ce soir... 

Un accord avec "Orléans ensemble" ?

"C'est comme ça, commente Baptiste Chapuis, il y a sans doute des raisons nationales qui nous dépassent. Mais j'espère et je souhaite qu'on se retrouve au second tour, sans aucun problème." Reste qu'à Tours, un accord de dernière minute a été conclu entre l'écologiste Emmanuel Denis et  la socialiste Cathy Münsch-Masset. De quoi faire des émules à Orléans ?

De son côté, le collectif de citoyens Orléans ensemble porté par le duo Philippe Rabier / Sarah Benayad a décidé de répondre favorablement à Jean-Philippe Grand. La décision a été annoncée dès samedi dernier, lors d'une prise de parole sur le parvis de la place d'Arc :

Mais il est vrai que le collectif avait de toute façon bien du mal à trouver les 55 noms nécessaires pour monter sa propre liste... Rappelons enfin que, pour sa part, la France Insoumise devrait présenter une liste autonome aux municipales à Orléans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu