Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Orléans : l'étonnante alliance entre la France insoumise et le Parti animaliste

-
Par , France Bleu Orléans

Après avoir discuté en vain avec le PCF puis le NPA, la France insoumise a choisi finalement de s'allier au Parti animaliste pour les municipales à Orléans. Un parti qui pourtant se dit "ni de droite ni de gauche"...

Le Parti Animaliste avait obtenu 2% des voix aux européennes à Orléans en mai 2019
Le Parti Animaliste avait obtenu 2% des voix aux européennes à Orléans en mai 2019 © Maxppp - Julien Mattia

C'est un accord inédit : pour les élections municipales à Orléans, la France insoumise a choisi de s'allier au Parti animaliste. Le parti de Jean-Luc Mélenchon avait auparavant eu des discussions, localement, avec le Parti communiste et le Nouveau Parti anti-capitaliste, mais celles-ci n'ont pas abouti. Avec cet accord, le Parti animaliste obtient 6 places parmi les 16 premiers de la liste, dont les deuxième et troisième places.

Une politique pour les animaux à l'échelon municipal

Anaïs Boyer, porte-parole du parti animaliste à Orléans, sera ainsi en deuxième position, juste derrière la tête de liste Valentin Pelé. Anaïs Boyer se réjouit de cet accord car selon elle l'échelon municipal est primordial dans la lutte pour la cause animale : "Que ce soit en milieu urbain ou rural, on s'aperçoit qu'il y a plein de choses à faire pour la cause animale au niveau d'une municipalité.

Le programme de la liste à Orléans prévoit ainsi l'interdiction des cirques avec animaux, une alternative végétarienne à la cantine proposée tous les jours, des méthodes douces pour réguler les animaux envahissants, l'instauration d'une clause de bien-être animal dans les marchés publics de restauration, la création de parcs canins... "Au niveau national, la France insoumise avait déjà un programme pour les animaux , souligne Joëlle Lantéri, l'une des deux porte-paroles de la France insoumise pour le scrutin à Orléans. Et localement, lorsqu'on s'est rencontrés, cela a vraiment été la rencontre des convictions. C'est le cœur qui parle, là ! D'ailleurs, pour la cause animale, c'est souvent le cœur qui parle..."

Un parti qui se dit ni de droite ni de gauche

Reste que cette alliance ne manquera pas d'étonner à gauche. Le Parti animaliste se dit en effet lui-même "transpartisan" et "indépendant", et ne défend qu'un seul thème : la cause animale. Ce que confirme Anaïs Boyer : "Le Parti animaliste est mono-thématique, uniquement sur la cause animale et les personnes qui nous rejoignent sont aussi bien de droite que de gauche, ou sans aucune sensibilité politique. Notre but est vraiment de rassembler sur cette cause animale et, ensuite, de porter les choses au niveau politique. Ici, on ne rejoint pas la France insoumise, mais une liste citoyenne soutenue par la France insoumise, avec des valeurs communes sur la question animale."

Pour ces municipales, le Parti animaliste a d'ailleurs passé des alliances diverses selon les villes : soutien aux écologistes à Paris, à un ex-PS à Louviers (Eure)... A Lorient (Morbihan), le parti animaliste devait soutenir une liste écologiste mais a claqué la porte quand cette liste a conclu un accord avec les communistes, dénonçant "une politisation excessive" et "une alliance illisible" !

Joëlle Lantéri, Jean-Marie Boutiflat et Olivier Hicter, 3 des candidats de la France insoumise à Orléans - Radio France
Joëlle Lantéri, Jean-Marie Boutiflat et Olivier Hicter, 3 des candidats de la France insoumise à Orléans © Radio France - François Guéroult

A Orléans, en tout cas, la liste sera intitulée "Décidons en commun". Pour l'instant, seuls les 16 premiers noms de la liste ont été dévoilés On y trouve donc 6 membres du parti animaliste, 9 militants de la France insoumise et une Gilet Jaune - Anne Nedjar, qui en fait était candidate en 2014 sur la liste menée par le communiste Michel Ricoud.

Les 16 premiers noms de la liste : 

  1. Valentin Pelé
  2. Anaïs Boyer
  3. Gaël Pelletier 
  4. Joëlle Lantéri 
  5. Jean-Marie Boutiflat
  6. Anne Nedjar
  7. Flavien Randrianarisoa
  8. Annie Cherbonnelle
  9. Olivier Hicter 
  10. Mélissa Henriot
  11. Thierry Jay 
  12. Haramila Jolly 
  13. Etienne Germon 
  14. Aurélie Duret 
  15. Antoine Vasset 
  16. Patricia Palut
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu