Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Orléans : la centriste Nathalie Kerrien dévoile sa liste "jeune et diverse"

-
Par , France Bleu Orléans

La centriste Nathalie Kerrien, adjointe à la Culture jusqu'à sa démission en juin 2019, a présenté, ce jeudi, sa liste "Nous, elle, Orléans" pour les élections municipales 2020 à Orléans. Moyenne d'âge : 46 ans. Un ex dirigeant des Jeunes Socialistes, Yann Chaillou, 26 ans, est numéro deux.

Nathalie Kerrien a dévoilé sa liste pour les municipales à Orléans, le 27 février 2020
Nathalie Kerrien a dévoilé sa liste pour les municipales à Orléans, le 27 février 2020 © Radio France - Antoine Denéchère

Nathalie Kerrien, 55 ans, conseillère départementale, a le sourire : "malgré la rumeur d'Orléans" qui la disait incapable de réunir 55 noms pour former une liste aux municipales de mars 2020, elle l'a fait, elle a déposé sa liste "Nous, elle, Orléans" lundi dernier à la préfecture du Loiret. 

Candidate libre"

"Je suis une candidate libre, je n'ai aucun soutien, aucun parti, aucun financement particulier, et jusqu'au dernier moment, j'ai connu des obstacles du monde politique, de personnes qui n'avaient pas envie que je me présente, qui ont manié l'intox", assène Nathalie Kerrien, avant de dévoiler les noms ce jeudi après-midi dans un café orléanais, le "Moule à gaufres".

Moyenne d'âge : 46 ans

Celle qui fut adjointe à la Culture à la mairie d'Orléans jusqu'à sa démission en juin 2019 "pour ne plus subir le malaise au sein de la majorité municipale", se targue de présenter une liste jeune, la moyenne d'âge étant de 46 ans (trois candidats de moins de trente ans figurent parmi les dix premiers, ce qui serait "une première dans l'histoire municipale" à Orléans). 

Le plus jeune, Giovanni Siarras, élève au lycée Charles-Péguy, a 18 ans, et "la doyenne", Odette Douheret, a 76 ans. "Moi, je laisse vraiment la place aux jeunes, je les mets dans les premières places dans ma liste, car j'y crois et je veux que les jeunes investissent le champ politique et s'engagent."

"La liste est diverse", indique Nathalie Kerrien, centriste qui fut militante de la République en Marche lors de la présidentielle 2017. Sur le plan politique, figurent des anciens socialistes, des anciens UDI, des anciens LREM, une adhérente du Mouvement Radical (Corinne Servientis). 

Un ex responsable des Jeunes Socialistes n°2

C'est Yann Chaillou, ex coordinateur régional du Mouvement des Jeunes Socialistes, qui est numéro deux sur cette liste. A 26 ans, il fut ensuite (en 2017 et 2018) collaborateur parlementaire du député de Loire-Atlantique (et alors président de l'Assemblée Nationale) François de Rugy. Il se définit comme "toujours socialiste, mais plus membre du PS".

Benoît Lonceint à la Métropole ?

Pourquoi Benoît Lonceint, pressenti pour être n°2 est-il finalement n°12 ? "Je parle de binôme avec Benoît, mais ça ne voulait pas forcément dire qu'il serait en 2", indique Nathalie Kerrien : "l'idée, si je suis élu maire est qu'il intègre l'exécutif de la Métropole, car je refuse le cumul mairie d'Orléans/métropole. Dans la liste, j'ai donc d'abord placé dans les premiers noms des candidats qui constitueraient l'ossature de mon équipe municipale, et Benoît un peu plus loin, tout cela est vu avec lui, il n'y a pas de problème."

Rappelons que Benoît Lonceint, ex LREM, ancien maire de Sully-la-Chapelle (Loiret), est un chef d'entreprise, actuel patron d'enseignes Quick et Burger King dans le Loiret, créateur du supermarché coopératif La Gabare, à Olivet.

Parmi les autres co-listiers de Nathalie Kerrien, citons : Laurent Lhomme, 56 ans, ex adhérent de l'UDI, chef d'entreprise orléanais et actuellement conseiller métropolitain (élu d'opposition à Saran), il est aussi ex président de l'Orléans Loiret Basket et est numéro six sur la liste. Elouan Sivilier, 21 ans, est numéro 22, il fut coordinateur départemental des Jeunes avec Macron jusqu'à l'an dernier, et collaborateur de la députée LREM Caroline Janvier.

Une partie des 54 co-listiers de Nathalie Kerrien, le 27 février 2020, à Orléans - Radio France
Une partie des 54 co-listiers de Nathalie Kerrien, le 27 février 2020, à Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Si jamais cette liste obtient entre 5 et 10% des voix* et qu'elle est donc en position pour fusionner avec une autre liste, mais pas de se maintenir, que se passera-t-il ? "On en a pas parlé entre nous", assure Nathalie Kerrien, "ce n'est pas du tout un sujet. Ces 55 noms forment une vraie équipe, on veut aller jusqu'au bout. Je sors d'une expérience traumatisante avec une équipe non soudée [avec le maire Olivier Carré, lui aussi candidat, dont elle fut l'adjointe] et je n'ai pas envie de la revivre". La candidate affirme qu'elle ne veut donc faire "ni concessions ni compromis entre les deux tours, même s'il ne faut jamais dire de choses définitives, en politique comme dans la vie"

* dans le sondage Ipsos pour France Bleu Orléans et La Tribune Hebdo, publié le 13 février 2020, Nathalie Kerrien est créditée de 7% des intentions de vote.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu