Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Orléans : la fusion à gauche provoque le départ de Stéphane Cornée

-
Par , France Bleu Orléans

Stéphane Cornée, 27ème sur la liste OSE de Jean-Philippe Grand, regrette la fusion avec la liste PS-PC de Baptiste Chapuis qui sera officialisée jeudi pour le second tour des municipales à Orléans. L'ex-adjoint à la sécurité de Gien appelle désormais à voter pour Olivier Carré.

"Nous n'avons pas débattu entre nous de la stratégie d'alliance", se désole Stéphane Cornée
"Nous n'avons pas débattu entre nous de la stratégie d'alliance", se désole Stéphane Cornée © Radio France - François Guéroult

Prévue hier soir, puis décalée à mardi prochain, l'officialisation de l’accord à gauche pour le second tour des élections municipales à Orléans aura finalement lieu ce jeudi matin. L'accord entraîne donc la fusion de la liste OSE (Orléans solidaire et écologique) de Jean-Philippe Grand (19% des voix au premier tour) et de la liste PS-PC de Baptiste Chapuis (13%). Mais certains ne seront pas de cette aventure, à l'image de Stéphane Cornée.

Stéphane Cornée voulait fusionner avec Olivier Carré

Le parti communiste avait certes prévenu : en cas de fusion des listes à gauche, pas question d’intégrer Stéphane Cornée. 27ème sur la liste OSE, Stéphane Cornée avait, il est vrai, un profil atypique : adjoint à la sécurité à Gien jusqu’à ce mercredi 27 mai, il avait brièvement adhéré à Debout la France, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan. Mais le PC n’aura même pas eu besoin de réclamer son scalp : Stéphane Cornée est parti de lui-même !

« J'ai été choqué d’apprendre par la presse que Jean-Philippe Grand avait décidé de fusionner avec la liste PS-PC, explique Stéphane Cornée. Jean-Philippe Grand a décidé cela en petit comité, sans consulter le reste de l'équipe, alors qu’une autre stratégie d’alliance était possible : on aurait très bien pu fusionner avec la liste d’Olivier Carré (24% des voix), cela aurait eu du sens, d'autant que certains membres de la liste d'Olivier Carré étaient ouverts à cette idée. En tout cas, _on n’en a même pas parlé entre nous_, dans l'équipe OSE, c’est un comble pour une liste qui se veut exemplaire sur la démocratie participative… »

Deux départs à OSE avant la fusion

Stéphane Cornée en tire toutes les conclusions et appelle désormais à voter en faveur du maire actuel Olivier Carré.  "C'est un appel sans aucune contrepartie » précise l'ancien élu giennois, qui se dit "fatigué" de cette longue séquence électorale.

Déjà le week-end dernier, un autre colistier de Jean-Philippe Grand avait annoncé se retirer de l'aventure municipale : Philippe Rabier. Mais lui évoque des raisons professionnelles, et non politiques - "La situation de confinement et ma situation professionnelle m'obligent à me recentrer sur la pérennisation de ma société et à sauver l'emploi créé. Je ne suis pas en capacité d'assurer cette fin de campagne ni un début de mandat forcément très prenant au vu de la situation, en cas de victoire" a-t-il indiqué dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess