Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Orléans : Lutte Ouvrière présentera bien une liste

-
Par , France Bleu Orléans

Lutte Ouvrière aura bien sa propre liste aux élections municipales de mars prochain à Orléans. Comme en 2014, la liste sera menée par Farida Megdoud, mais renouvelée à un tiers, pour "défendre le camp des travailleurs".

 Claude Trepka et Farida Megdoud, respectivement numéros 2 et 1 sur la liste Lutte Ouvrière aux prochaines municipales à Orléans
Claude Trepka et Farida Megdoud, respectivement numéros 2 et 1 sur la liste Lutte Ouvrière aux prochaines municipales à Orléans © Radio France - François Guéroult

Là où le Rassemblement National a échoué, Lutte Ouvrière a réussi : le parti d'extrême gauche sera bien présent en mars prochain aux municipales à Orléans. Comme en 2014, la liste sera conduite par Farida Megdoud - 58 ans, professeur au lycée Paul Gauguin - et elle sera déposée dès lundi en matin en préfecture, premier jour de dépôt des listes. Une réunion publique est prévue le samedi 7 mars à 15h, salle des Chats-Ferrés à Orléans.

Réquisitionner les logements vides

LO n'a pas encore dévoilé les 55 noms, mais la liste a été renouvelée pour un tiers par rapport à 2014, affirme le parti, avec une des candidats âgés de 18 à 87 ans. Claude Trepka, 54 ans, technicien chez Delpharm (ex Famar), sera en deuxième position. Le discours reste inchangé : "défendre le camp des travailleurs", sans avoir besoin de décliner de programme local précis.

"On milite toute l'année, il est naturel que le courant politique de Lutte Ouvrière s'exprime dans cette élection, justifie Farida Megdoud. Bien sûr, on ne s'illusionne pas sur le pouvoir d'une commune, alors que notre combat est de renverser l'ordre social. Mais si nous sommes élus, nous nous servirions de la municipalité comme d'une forteresse pour défendre le camp des travailleurs, des retraités, des chômeurs, de tous ceux qui subissent aujourd'hui la politique du gouvernement et les attaques des patrons. On lutterait, par exemple, pour que les logements qui sont vides soient recensés et réquisitionnés, pour s'opposer à la fermeture des bureaux de postes, pour aider ceux qui combattent contre des licenciements."

Des listes LO à Montargis et Fleury-les-Aubrais

Lutte Ouvrière espère aussi surfer sur "l'actualité qui résonne avec notre combat" : la mobilisation contre la réforme des retraites, après l'an passé, la crise des Gilets Jaunes. "C'est le signe qu'il y a des prises de conscience et qu'il y a une grande colère", assure Farida Medgoud. LO n'a cependant reçu aucune offre d'alliance de la part d'autres formations politiques (PCF, NPA). En 2014, LO avait recueilli 1,3% des voix.

Comme il  y a 6 ans, Lutte Ouvrière présentera aussi des listes en mars prochain à Montargis, (menée par Dominique Clergue), et à Fleury-les-Aubrais (conduite par Patrick Lamiable).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess