Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Orléans : quand Olivier Geffroy refusait de choisir entre Macron et Le Pen

-
Par , France Bleu Orléans

Numéro 3 sur la liste d'Olivier Carré aux élections municipales à Orléans, le LR Olivier Geffroy appelait à voter blanc au second tour de la présidentielle de 2017. Il doit désormais cohabiter avec 17 LREM et 4 Modem sur la liste.

"Le front républicain systématique empêche de réfléchir sur les problèmes de fond" explique Olivier Geffroy
"Le front républicain systématique empêche de réfléchir sur les problèmes de fond" explique Olivier Geffroy © Radio France - François Guéroult

On connaît depuis jeudi soir la liste du maire sortant Olivier Carré pour les élections municipales à Orléans. Une liste qui compte 19 élus de la majorité sortante, donc de droite et de centre-droite, mais aussi 17 adhérents de la République en Marche et 4 du Modem. Symbole de ce rassemblement : Stéphanie Rist, la députée LREM, est numéro 2 sur la liste, et Olivier Geffroy, l'actuel adjoint LR à la sécurité, est numéro 3. Une cohabitation qui ne va pas de soi, quand on se souvient qu'Olivier Geffroy refusait de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen en 2017...

Un vote blanc et libre"

C'était le 1er mai 2017, entre les deux tours de la présidentielle. Sur son site, le LR Olivier Geffroy publiait une tribune intitulée "un vote blanc et libre", dans laquelle il expliquait pourquoi il refusait de voter pour Emmanuel Macron au second tour contre Marine Le Pen :

Extrait de la tribune publiée par Olivier Geffroy le 1er mai 2017 - Radio France
Extrait de la tribune publiée par Olivier Geffroy le 1er mai 2017 © Radio France - Capture d'écran

Un choix qu'Olivier Geffroy assume toujours aujourd'hui : "Marine Le Pen s'était elle-même carbonisée pour le second tour, explique-t-il. Et cette idée qu'il fallait, sans réfléchir, voter Macron par défaut, c'est pour moi une idée que, dans ce contexte-là, j'ai rejetée et que je continuerai à rejeter. Si évidemment la République avait été en danger, soyez sûr que je n'aurais pas hésité une seconde, mais ça n'était absolument pas le cas à l'époque. Cette espèce de front républicain systématique, sans s'interroger sur les mécaniques qui font qu'une partie du corps électoral se porte vers l'extrême droit, empêche de réfléchir véritablement sur le fond."

On notera toutefois qu'Olivier Geffroy avait écrit sa tribune dès le 1er mai 2017, alors que le débat télévisé qui avait tourné au naufrage pour Marine Le Pen face à Emmanuel Macron date du 3 mai 2017...

Avec Olivier Geffroy, ce dont on parle, c'est du projet pour Orléans"

Cette prise de position gêne-t-elle les colistiers LREM d'Olivier Geffroy ? Stéphanie Rist préfère botter en touche. "Avec Olivier Geffroy, assure-t-elle, ce dont on parle, c'est du projet pour Orléans. Comment, pour la sécurité, on peut conforter les résultats qui sont bons pour la ville d'Orléans ? Comment on peut ajouter, là où il y a besoin, de la prévention ? Ce sont ces sujets-là dont on discute, c'est cela qui est important."

Faire abstraction de la politique nationale pendant cette campagne des municipales, c'est aussi l'un des défis d'Olivier Carré...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu